4 / 08 / 2020

Selon l’Observatoire de la petite entreprise* publié par la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés), le CA des magasins d’optique a accusé un léger repli en 2015, cependant moins important que celui des petites entreprises en général.  

 

En 2014 et 2015, l’activité des opticiens a fléchi de -1,1%, contre -1,7% pour l’ensemble des petites entreprises (-1,2% pour les TPE du commerce et des services). Pour la FCGA, le secteur enregistre une amélioration relative de ses performances, après un repli beaucoup plus sévère de -3,2% l’année précédente. Le 4ème trimestre 2015 a été « flat » (0% vs. 4ème trimestre 2014) pour les opticiens, qui surperforment sur cette période les pharmaciens (-2,1%), l’ensemble des commerces et services (-0,5%) et l’ensemble des TPE (-1,1%).

 

« Les professionnels de la vision tentent de s’inventer un nouveau modèle économique »

La FCGA souligne que « la profession vit une triple mutation », technologique, commerciale et tarifaire, mais aussi réglementaire. Dans ce contexte, la tendance est au regroupement. L’Observatoire de la petite entreprise cite une récente étude de l’Insee selon laquelle le secteur compte aujourd’hui une quarantaine de réseaux d’enseignes, dont une dizaine regroupe plus de 100 magasins chacun et concentre près de deux tiers des effectifs salariés. La FCGA souligne également que seuls 38 % des salariés de l’optique travaillent dans une entreprise de 10 salariés ou plus contre 74 % dans l’ensemble du commerce de détail. Neuf entreprises sur dix ne comptent qu’un seul magasin et emploient 56 % des salariés.

 

* Les indices d’activité sont calculés chaque trimestre, à partir des chiffres d’affaires d’un échantillon de 17 000 petites entreprises de l’artisanat, du commerce et des services.