18 / 10 / 2021

Selon le palmarès établi par le site d’emploi Jobintree*, les métiers de la santé, y compris celui d’opticien, sont ceux qui reçoivent le moins de candidatures pour une offre d’emploi. Un résultat à prendre avec prudence au regard des réalités du terrain.

 

Une offre d’emploi pour un poste d’opticien recevrait en moyenne 9 candidatures. Ce résultat place le métier au 9ème rang des professions qui ont du mal à recruter, moins cependant qu’orthophoniste (1 candidature), kiné (3 candidatures) ou ergothérapeute (4 candidatures). « Tous les métiers recherchés dans le Top 20 des professions qui ont le plus de mal à recruter nécessitent une formation sanctionnée par un diplôme pour exercer, à l’exception des Chefs de Rang », fait remarquer Carlos Goncalves, directeur général de Jobintree.

 

Un palmarès biaisé ?

Nous pouvons cependant nous poser la question de la pertinence de ce classement, quand on sait que, selon le rapport Igas sur la filière visuelle paru en 2015, plus de 4 000 opticiens seraient au chômage, ce qui entraîne selon ce document une « véritable prolétarisation » de la profession. Il est étonnant par ailleurs de voir que les audioprothésistes sont absents du palmarès des métiers qui peinent à embaucher, alors que cette profession de santé fait, elle, l’objet de réelles problématiques de recrutement dans certaines régions. Il faut souligner que les recrutements en optique et en audio ne se font généralement pas par le biais de sites généralistes, mais via les sites et magazines professionnels, les rencontres organisées sur les salons ou dans les écoles. Or, le palmarès ne tient pas compte de cette spécificité.

 

 

* Baromètre Jobintree du premier trimestre 2016 réalisé à partir de l’analyse de 140 000 offres d’emploi et plus de 1,1 million d’actes de candidatures.