6 / 12 / 2021

Bernard Maitenaz, à l’origine du verre Varilux, a célébré son anniversaire le 29 septembre dernier. L’occasion, pour Essilor, de revenir sur le verre qui a fait son succès.

 

A l’époque où les bifocaux étaient le seul moyen de corriger la presbytie, Bernard Maitenaz, jeune ingénieur à la Société des Lunetiers (Essel) introduit l’idée novatrice d’un verre avec une courbure variable offrant une vision nette à toutes les distances. Avec son équipe, il lui faudra 8 ans de recherche pour mettre au point ce produit, lancé sous la marque Varilux en 1959. Depuis lors, le verre progressif n’a cessé d’évoluer, jusqu’à prendre désormais en compte le comportement individuel de chacun et les interactions de l’oeil, de la rétine et du cerveau. C’est ainsi qu’est apparu le Varilux Orma en 1975, le Varilux Multi Design en 1988, le Varilux Comfort en 1993, le Varilux Physio puis l’Ipseo en 2006 et 2008 et enfin, le Varilux S series en 2012. « La contribution de Bernard Maitenaz a eu un impact majeur sur l’industrie de l’optique et la vie de millions d’individus : à ce jour plus de 1,3 milliard de verres progressifs ont été fabriqués par Essilor dans le monde. Ce produit est aujourd’hui proposé par tous les fabricants et a complètement transformé les habitudes des professionnels de la vue en matière de correction de la presbytie », rappelle le groupe.

 

Notons que Bernard Maitenaz n’a pas été qu’un inventeur génial. Il a tenu aussi un rôle majeur dans la gestion des Opérations, de la R&D et des activités commerciales. « A la tête du groupe dans les années 1980, une période de très forte croissance internationale, il a permis à Essilor de devenir le 1er fabricant de verres dans le monde », se souvient le verrier, en ajoutant : « A 90 ans aujourd’hui, Bernard Maitenaz reste passionné par l’avenir de l’optique et est reconnu comme l’une des figures les plus emblématiques et éminentes de cette industrie. »

 

conf-de-presse-varilux-1959

1ère conférence de presse Varilux, en 1959