2 / 07 / 2022

La plateforme annonce qu’elle mettra fin à son à son activité de tiers payant et de réseaux de soins à compter du 1er janvier 2017.

 

Jusqu’au 31 décembre 2016, les professionnels peuvent toujours pratiquer le tiers payant sur présentation d’une carte Terciane valide, y compris pour des soins démarrés après l’annonce de la fermeture. Les conditions de transmission et de règlement des factures restent identiques. Il n’y a pas non plus de changements au niveau des services en ligne proposés (demande de prise en charge, consultation des droits adhérents, suivi des remboursements). En revanche, à partir du 1er janvier 2017, la fermeture de l’activité de Terciane devient effective : il ne sera plus possible de pratiquer le tiers payant pour des soins démarrés en 2017. « Pour connaître le nouvel organisme de tiers payant de votre patient, vous devez lui demander sa nouvelle carte de tiers payant et mettre à jour votre logiciel de télétransmission des factures avec les coordonnées du nouvel opérateur. Si par erreur, vous saisissez une demande prise en charge ou transmettez une facture à Terciane pour des soins 2017, celle-ci sera systématiquement rejetée et non traitée », avertit la plateforme.

 

Concernant les prestations de soins réalisées en tiers payant sur 2016 ou antérieurement, il sera encore possible en 2017 : d’envoyer des demandes de remboursement, de demander des informations, de contacter Terciane pour toute demande d’informations et de suivre les remboursements sur Internet. « Quoi qu’il en soit et afin d’obtenir le meilleur traitement, nous vous conseillons de ne pas tarder à nous envoyer vos factures », conseille l’organisme.

 

Rappelons que Terciane avait été créée en 2004, sur la base d’un dispositif de tiers payant. La plateforme avait progressivement élargi son champ d’activité, devenant notamment un réseau de soins. A ce jour, une quinzaine de complémentaires santé utilisent ses services, notamment AG2R et la Macif, l’ensemble représentant plus de 2,5 millions de bénéficiaires. 13 000 opticiens (dont 6 600 adhérents au réseau Terciane) et 2 100 audioprothésistes pratiquent aujourd’hui le tiers payant avec cette plateforme. Macif a déjà annoncé qu’elle utilisera Santéclair à partir du 1er janvier 2017. AG2R n’a pas encore indiqué ses projets en la matière.