10 / 08 / 2022

A l’occasion du lancement imminent de sa collection hyper personnalisable Adriana, Atol a fait réaliser par BVA une enquête pour mieux cerner la relation que les Français entretiennent avec leurs lunettes. Elle montre qu’un tiers des porteurs regrette l’achat de son équipement, mais aussi que les deux tiers restants sont satisfaits, essentiellement grâce à l’opticien.

 

Selon le sondage*, les 33% de Français qui ont déjà été mécontents de leurs lunettes évoquent, pour plus de la moitié d’entre eux, un style et/ou une forme qui ne convient pas. La seconde raison mentionnée est l’inconfort (47%), loin devant des lunettes trop lourdes, trop fragiles, ou des verres de mauvaise qualité (11%). En revanche, 67% des porteurs n’ont jamais regretté leur choix : pour la moitié d’entre eux, cette satisfaction résulte des bons conseils de l’opticien. Autre enseignement : 1 porteur sur 4 a déjà déploré un mauvais rapport confort-prix pour son équipement. « La majorité écrasante des Français estiment leur équipement optique au bon prix, dès lors que celui-ci leur est confortable. Dans un contexte où le prix des lunettes fait débat, ce chiffre est révélateur du besoin d’information des consommateurs et replace la notion de confort au centre de leurs préoccupations », fait remarquer Atol.

L’étude révèle également que 72% des sondés ne connaissent pas la taille de leurs lunettes. De fait, une majorité de porteurs les choisissent sur les seuls critères esthétiques. C’est donc sans surprise que la moitié des Français se plaignent qu’elles glissent sur leur nez et que 68% les remettent en place jusqu’à 10 fois par jour. Presque un quart d’entre eux (22%) subissent par ailleurs au quotidien un frottement douloureux derrière les oreilles.

 

Collection Adriana : 2 600 combinaisons possibles

Face à ces résultats, « il est plus que jamais indispensable d’offrir à nos clients un équipement parfaitement adapté au visage de chacun et qui soit synonyme de bien-être et de confort », constate Eric Plat, PDG d’Atol les Opticiens. L’enseigne va ainsi lancer une collection de lunettes femme ultra personnalisables, prenant en compte la notion de taille, de forme, de couleur (quatre initiales pourront être gravées sur l’intérieur d’une branche, sur l’étui et la chamoisine). Pour accompagner leurs clientes dans le choix d’une combinaison parmi les 2 600 possibilités, les opticiens utiliseront Atol Pro, qui est la première étape du Plan d’Excellence Professionnelle Santé (PEPS) issue du plan Transform’Atol 2016-2020 : cet outil digital, sous forme de tablette, vise à repenser le parcours client en magasin pour optimiser sa satisfaction. Il intègre 3 applications, pour concevoir la monture, la faire essayer virtuellement et réaliser un diagnostic visuel.

 

*Enquête réalisée du 4 au 6 octobre 2016 par Internet sur un échantillon de 1 000 Français porteurs de lunettes de vue extrait d’un échantillon de 1189 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 83% des Français ont déclaré porter des lunettes régulièrement ou occasionnellement.