6 / 12 / 2021

Mis en place par la Mutualité française en partenariat avec divers think tanks, ce site participatif permet à tout un chacun de contribuer au débat sur le système de santé, à l’approche de l’élection présidentielle.

 

« Brexit, élections américaines… difficile de ne pas voir dans ces événements une déconnexion entre les préoccupations des dirigeants et des électeurs. Et à ce jour, rien ne montre que les véritables préoccupations des Français seront au cœur des débats électoraux », analyse Thierry Beaudet, président de la Mutualité française, en soulignant que, si la santé et la protection sociale font bien partie de ces sujets d’attention, ces thèmes sont peu présents dans la campagne présidentielle, si ce n’est de façon polémique. C’est dans ce contexte que s’inscrit Placedelasante.fr, qui a pour objectif d’explorer ces enjeux. Les think tanks partenaires (la Fondapol, la Fondation Jean-Jaurès et Terra Nova) apporteront leur vision et leur analyse sur ces sujets. Ouvert à tous, le site propose aux internautes de contribuer, en commentant les contenus, en postant leurs tribunes ou en interpellant les candidats. « L’idée n’est pas de prendre position pour tel ou tel candidat, mais bien de contribuer à nourrir les débats et éclairer les véritables choix de société qu’impliquent certaines propositions », insiste Thierry Beaudet.

 

Toutes les propositions mises dans la balance

D’ores et déjà, Placedelasante.fr propose une première analyse des programmes santé dévoilés par certains candidats. On apprend ainsi que la Sécu économiserait 20 milliards d’euros si, comme le propose François Fillon, l’Assurance maladie se concentrait sur le remboursement des affections graves ou de longue durée (le reste étant remboursé par les patients ou leurs complémentaires). « Mais 20 milliards d’euros, c’est aussi la somme supplémentaire que les ménages ou leurs complémentaires santé devraient alors prendre à leur charge. Ce coût supplémentaire représenterait 300 euros par personne et par an, soit 1 200 euros pour un couple avec deux enfants », assure le site. Il affirme aussi, par exemple, que les Français devraient avancer 41 euros par personne et par an lors de leur consultation chez le médecin si le tiers payant généralisé était supprimé comme le propose Les Républicains. « Cela représenterait 163 euros par personne et par an, soit 652 euros pour un couple avec deux enfants si le projet consistait à supprimer le tiers payant pour l’ensemble des professionnels de santé », ajoute-t-il.

 

Ce travail de décryptage se poursuivra tout au long de la campagne présidentielle, au fil des propositions énoncées. Fin février, lors d’un événement dédié, la Mutualité Française interpellera, avec ses partenaires, les candidats, se positionnant ainsi comme le porte-parole des préoccupations des Français autour de la santé et de la protection sociale.