2 / 07 / 2022

Le décret du 12 octobre indique, dans la liste des règles d’exercice, qu’ « en dehors de son lieu d’exercice, l’opticien s’interdit toute publicité et toute communication destinée au public sur sa capacité à déterminer la réfraction ». Suite aux questions de nombreux opticiens sur l’application concrète de cette disposition, l’UDO (Union des opticiens) a interrogé le ministère de la Santé. Explications.

 

Selon la DGOS (Direction générale de l’offre de soins), les opticiens peuvent, dans le respect du cadre légal, communiquer sur leur capacité à déterminer la réfraction :

  • sur un document placé à l’intérieur du magasin, même si ce document se voit de l’extérieur (par exemple dans le cas de magasins en cellule dans les centres commerciaux sans vitrine, complètement ouverts)
  • sur un document installé dans une vitrine par exemple sur un chevalet
  • sur un document collé sur la face interne de la vitrine, avec le texte lisible à l’extérieur.

 

Il reste interdit de communiquer à l’extérieur du magasin, quel que soit le moyen utilisé.