11 / 04 / 2021

Le chef de file du mouvement En Marche s’est engagé, en cas de victoire à l’élection présidentielle, à une prise en charge intégrale des lunettes, des soins dentaires et de l’audioprothèse à l’horizon 2022. Une mesure qui, selon des calculs effectués par Les Echos, représenterait un coût de plusieurs milliards d’euros.

 

Pour le quotidien économique, la réforme promise par Emmanuel Macron « relève de la gageure ». En effet, la suppression des restes à charge en optique, audio et dentaire coûterait, sans plafonnement des tarifs, pas moins de 4,4 milliards d’euros : 1,48 milliard pour les lunettes, 2,43 milliards pour les soins dentaires et 462 millions d’’euros pour les aides auditives, soit les sommes acquittées par les ménages pour ces différentes dépenses, selon différentes statistiques, dont celles du ministère de la Santé. Leur prise en charge intégrale risquerait par ailleurs d’engendrer un recours accru, ce qui ferait s’envoler la facture.

 

Pour limiter le coût d’une telle réforme, rappelons cependant que le candidat entend faire baisser les prix, notamment « en mettant une pression sur certains producteurs ».