29 / 01 / 2022

La Centrale des Opticiens a annoncé qu’elle va faire appel de la décision prononcée par le Tribunal de commerce de Paris le 30 janvier dernier. « La CDO a pris connaissance de la décision qui rejette ses demandes. La Centrale et les deux opticiens ont décidé de faire appel de celle-ci, afin que les questions de fond concernant l’offre Prysme puissent être examinées par la Cour d’appel », indique-t-elle dans un communiqué. Les juges ont en effet estimé que l’offre du réseau Carte Blanche ne contrevient pas au code du commerce et n’est pas une pratique restrictive de concurrence. Dans leur arrêt, ils relèvent notamment que l’achat des montures, « certes imposé », et « la charge financière en découlant ne représentent par adhérent que 3,6% de son stock et un pourcentage négligeable de son chiffre d’affaires total ». Le tribunal déclare “avoir bien compris” que l’action de la CDO et des opticiens était de l’ordre du “principe“, mais a estimé que cela était insuffisant à la justifier.