16 / 07 / 2020

Après le rapprochement d’Essilor et Luxottica, celui de LVMH et de Marcolin, c’est aujourd’hui la division Eyewear du groupe Kering qui annonce un « accord stratégique » avec la Compagnie Financière Richemont, qui détient la marque Cartier, pour donner naissance à « une plate-forme performante pour le développement, la fabrication et la commercialisation à l’échelle mondiale des collections de lunettes Cartier ».

 

Selon les termes de l’accord, Richemont va prendre 30 % de Kering Eyewear. De son côté, Kering récupère au sein de son portefeuille le développement, la fabrication et la distribution mondiale des collections optiques et solaires Cartier. Outre ces collections à très fort potentiel, Kering met également la main sur l’unité de production de Cartier située à Sucy-en-Brie. Un premier pas vers la production en interne de l’ensemble de ses collections ? Rien n’est précisé à ce sujet.

Si le projet reçoit l’approbation des autorités de la concurrence, les premières collections Cartier réalisées dans le cadre de ce rapprochement, seront présentées au Silmo, en octobre.