26 / 01 / 2020

A l’occasion d’une réunion organisée à Ajaccio avec plusieurs chefs d’entreprise, le chef de file du tout nouveau Rassemblement des opticiens de France a fait part des problématiques de la profession au candidat de la droite et du centre.

 

L’opticien corse André Balbi a remis le projet politique du ROF à François Fillon tout en l’interpellant sur son projet santé, en insistant sur les dérives découlant des réseaux de soins. Selon le Rassemblement, le candidat a précisé qu’il était défavorable à ces réseaux, qu’il souhaitait des soins optiques « mieux traités et mieux remboursés » et qu’il lui semblait nécessaire d’introduire plus de complémentarité entre les professionnels de santé, notamment entre les opticiens et les ophtalmologistes.

 

« Cette rencontre, constitue la première action concrète du Rassemblement des opticiens de France dont l’objectif est de défendre les intérêts du métier d’opticien et d’améliorer la santé visuelle des Français », souligne l’association qui, dans les prochaines semaines, portera son projet politique auprès des autres candidats à l’élection présidentielle.