19 / 08 / 2019

Alors que les orthoptistes ont vu récemment leurs compétences s’élargir, l’arrêté du 31 mars qui fixe la liste des dispositifs médicaux qu’ils sont autorisés à prescrire a été publié ce 4 avril.

 

Le texte précise que, lors des soins orthoptiques reçus par un patient, l’orthoptiste est autorisé, sauf indication contraire du médecin, à prescrire à ce patient les dispositifs médicaux suivants :

– rondelle oculaire stérile et sparadrap ;

– cache oculaire et système ophtalmologique d’occlusion à la lumière ;

– prisme souple autocollant ;

– filtre d’occlusion partielle ;

– filtre chromatique ou ultraviolet ;

– loupe destinées aux personnes amblyopes de moins de 20 ans ;

– aide visuelle optique destinée aux personnes amblyopes de moins de 20 ans.

 

En parallèle de ce droit de prescription, l’orthoptiste peut également renouveler une prescription médicale de canne blanche.