1 / 12 / 2022

La plateforme e-commerce créée en 2011 a annoncé au Silmo la création d’un nouveau modèle de distribution disruptif pour « apprendre plus, offrir plus et vendre plus ».

 

La marketplace, qui sera opérationnelle en mars 2018, mettra les fabricants et les fournisseurs en relation directe, sans intermédiaire, avec les opticiens. « Nos 10 000 clients opticiens deviendront leurs clients », explique Thierry Frediani, fondateur et dirigeant de Supervision. Développée par des spécialistes de la création de plateformes d’échanges, ce futur support promet une expérience conviviale et facile à ses utilisateurs, ainsi qu’un maximum d’efficacité : les fournisseurs pourront rapidement y afficher leurs produits, leur stock et leurs politiques commerciales et commencer à réaliser des ventes en quelques jours, sur les marchés qu’ils auront choisis en fonction de leurs objectifs et de leur stratégie commerciale, aux prix qu’ils auront fixés. Supervision, qui se positionne ici comme le tiers de confiance procédant à la transaction, gérera de son côté la communication et contribuera au recrutement de nouveaux clients et à leur fidélisation.

 

Le lancement de cette marketplace marque un nouveau cap dans le développement de Supervision qui enregistre aujourd’hui plus de 700 commandes par jour en moyenne (sur les sites Super-vision.fr et Irisoft.fr), a racheté Irisoft en 2015 et a, en mars dernier, élargi son activité aux verres correcteurs. Elle s’adresse aux fournisseurs de verres, de contactologie, de montures optiques, de solaires, d’instruments… qui auront ainsi l’opportunité d’ajouter leur catalogue à celui de Supervision, sur le modèle des autres marketplaces comme Fnac, Darty, Alibaba ou encore Amazon.