30 / 06 / 2022

Lors du congrès Réavie 2017 (11-13 octobre) dédié aux assureurs et réassureurs vie et de personnes, la plateforme a annoncé la mise en place imminente d’un robot conversationnel focalisé dans un premier temps sur la vision.

 

Les chatbots essaiment la Toile. Popularisés par les sites web des grandes enseignes comme ceux de la Fnac ou d’Ikea, ils se présentent sous la forme d’une zone de dialogue souvent dotée d’un avatar qui répond aux questions des internautes. C’est ce système en vogue que Carte Blanche a décidé de proposer prochainement à ses bénéficiaires. Selon nos confrères de l’Argus de l’assurance, ce lancement s’effectuera au sein de l’ensemble des actionnaires de la plateforme (Aviva, Generali, Henner, MNH, Pacifica, Sogécap, Swiss Life, Thélem), après une phase de test chez Swiss Life. Le chatbot sera d’abord disponible via l’espace de l’assuré sur le site Internet, puis étendu aux applications mobiles au premier semestre 2018 et via Facebook Messenger courant 2019. Il sera d’abord disponible pour l’activité optique et proposera, entre autres, un annuaire d’ophtalmologistes, des conseils santé et l’essayage virtuel de lunettes…

 

« Ce robot, conçu avec Cap Gemini et la participation d’opticiens pour établir ce corpus primaire de questions/réponses, veut optimiser l’utilisation du réseau de soins optique Carte Blanche », explique l’Argus de l’assurance. Selon le directeur général de la plateforme, Jean-François Tripodi, le taux de recours moyen au réseau est de 90 %, mais « son objectif de baisse de reste à charge est encore améliorable ». Après l’optique, le chatbot devrait être mis en place pour l’audition courant 2018, puis sur le bucco-dentaire entre 2018 et 2019.