17 / 05 / 2022

Luxottica a annoncé vendredi une nouvelle simplification de sa structure organisationnelle et le départ de Massimo Vian, administrateur délégué produits et opérations.

 

Ce départ intervient trois mois avant la fin de son mandat. Leonardo Del Vecchio et le vice-président Francesco Milleri, également administrateur délégué, reprennent les responsabilités qui incombaient jusqu’ici à Massimo Vian, et qui travaillait pour le géant italien depuis 13 ans. « La décision d’aujourd’hui rend Luxottica encore plus rapide et plus proactif […] Nous nous préparons à de nouveaux grands défis et à faire face de la manière la plus optimale à un nouveau chapitre de notre histoire avec nos partenaires français d’Essilor », a commenté Leonardo Del Vecchio.

Ces changements d’organisation peuvent donc se voir comme les préparatifs en vue de la future fusion avec Essilor. Rappelons que cette dernière est dans l’attente de la décision de la Commission européenne, qui doit être rendue au plus tard le 8 mars 2018, même si la semaine passée, deux sources proches du dossier auraient confié à l’agence Reuters que Bruxelles allait donner son accord sans condition.

D’ores et déjà, une douzaine de pays ont donné leur feu vert, dont le Canada, à la fin du mois de novembre qui « fait partie des cinq juridictions où l’approbation par l’autorité de la concurrence est une condition suspensive à la réalisation de l’opération », avec le Brésil, la Chine, les Etats-Unis et l’Union européenne.