2 / 12 / 2022

Le projet du gouvernement visant à mettre en place une offre sans reste à charge en optique suscite de très vives réactions dans le secteur. Dans un communiqué, l’association Les Opticiens Bretons appellent les professionnels à exprimer vivement leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

 

« On nous insulte ! On nous piétine ! ». Les Opticiens Bretons ont volontairement choisi des mots forts pour réagir au plan présenté par la Direction de la Sécurité sociale aux organisations professionnelles le 9 mars. « Les propositions sont une insulte pour tout opticien qui respecte sa patientèle. Allons-nous encore attendre et laisser faire ? La voix de la diplomatie, du souffre-douleur et du « c’est impossible » est finie. Vous vous gaussiez avant la loi Le Roux de 2014 en disant que c’était trop gros ? Et bien vous n’avez pas fini de danser avec la valse que nous impose ce ministère de la Santé économique ! », s’insurge l’association. Elle réagit notamment au projet de certification obligatoire des opticiens qui délivreront des équipement RAC 0 : « Certifiés, labellisés, nous serons comme pour la viande, nous serons « Opticien label rouge » ! Mais un label rouge discount ! La qualité ? OUBLIEZ ! Le service ? OUBLIEZ ! Votre métier ? OUBLIEZ J’AI DIT. Ce ministère est notre boucher et les Ocam sont ses clients ! »

 

Brûler son diplôme pour se faire entendre

Selon Les Opticiens Bretons, le ministère ne souhaite pas dialoguer et « invite les syndicats pour leur imposer son point de vue sans négociation possible. C’est donc une tyrannie, une prise en otage de la liberté de choix au pays des droits de l’Homme. » Assurant que « l’heure est grave » et que le projet RAC 0, dans son état actuel, vide le diplôme d’opticien de sa substance et de sa valeur, l’association estime qu’il faut désormais « se révolter pour la survie de notre système de santé. » Avant la prochaine réunion prévue le 22 mars, elle appelle ses confrères et consœurs de toute la France à se prendre en vidéo ou en photo en train de déchirer ou de brûler une copie de leur diplôme, et de publier ces contenus assortis des textes “L’Etat veux me tuer” et “#RIPopticien” sur Facebook, Twitter avec les #tag : #RIPopticien @agnesbuzyn @emmanuelMacron @gouvernementFR @Min_Sante. Ses membres donnent l’exemple, dans la vidéo postée sur leur page Facebook, à voir également ci-dessous.

 

L'état veut me tuer – Les Opticiens Bretons

Chères consoeurs, chers confères,Laissons les paroles à nos syndicats, AGISSONS ENSEMBLE !Notre diplôme n’a plus de valeur aux yeux du gouvernement, nous vous appelons à vous prendre en vidéo en train de déchirer ou bruler vos diplômes (une photocopie bien évidement, c'est le symbole qui compte).Publiez votre vidéo ou votre photo (avec un texte "l'état veux me tuer" et "#RIPopticien" sur Facebook, Twitter avec les #tag : #RIPopticien @agnesbuzyn @emmanuelMacron @gouvernementFR @Min_SanteChacun peut agir pour sauver nos emplois, sauver notre profession !J-7 avant la prochaine réunion !!!!! 7 jour pour faire du bruit ! et se faire entendre !L’état veut me tuer !#RIPopticienLes Opticiens Bretons

Publié par Les Opticiens Bretons sur jeudi 15 mars 2018