26 / 01 / 2020

Baptisées Senior Care, ces lunettes embarquent un détecteur de chutes et alertent, le cas échéant, une plateforme d’assistance.

 

Les chutes sont la première cause d’accidents chez les plus de 65 ans et à l’origine de 12 000 décès par an. Dans ce contexte, les lunettes Senior Care s’adressent spécifiquement aux seniors isolés ou fragiles, avec une volonté de ne pas les stigmatiser. En effet, cet équipement correcteur ressemble en tous points à des lunettes classiques et permet à ses porteurs de ne rien changer à leurs habitudes quotidiennes. La monture, qui se présente comme confortable et légère, intègre de multiples capteurs qui traitent un ensemble de données et de paramètres au travers d’un algorithme à même de distinguer différents types de chutes, et ainsi de différencier une chute des lunettes de celle du porteur.

 

L’intérieur de l’une des deux branches de la monture abrite une puce qui détecte spécifiquement la chute de la personne. L’intérieur de l’autre branche dissimule la batterie. Le système est relié à une borne qui permet, en cas de chute, la mise en relation immédiate avec Mondial assistance. Dès la détection de la chute, la borne émet un signal sonore qui informe la personne que sa chute a bien été détectée et que l’assistance est déclenchée. La plateforme d’assistance, disponible 24/24, entre ensuite en contact avec elle via la borne d’appel afin de la questionner sur son état et en déterminer la gravité pour envoyer les secours si nécessaire.

 

Les lunettes connectées Atol seront disponibles dès le mois de septembre au prix estimé de 150 euros la monture (sans les verres).