20 / 10 / 2018

Le 1er janvier 2020, la mise en place du RAC 0 sera effective. Si tous les acteurs de la filière évoquent leur vision des possibles répercussions sur l’activité des opticiens, il est encore difficile de connaître précisément son impact réel. Pour tenter d’y voir plus clair, le Groupe All a décidé d’aborder la question dans son « Observatoire des Français et de l’optique » Supercent Qualiquanti *.

 

Parmi les principaux enseignements, on y apprend que 51 % des personnes interrogées ont entendu parler de l’offre « reste à charge 0 ». Seulement 28 % pensent pourtant en profiter. Pourquoi un chiffre aussi faible ? La réponse se trouve peut-être dans le fait que 50 % des sondés pensent que les équipements remboursés à 100 % ne pourront pas être de même qualité que leurs lunettes actuelles.

Pour le Groupe All, le RAC 0 « l’arrivée du RAC 0 donne accès aux équipements optiques à une partie de la population qui n’en avait pas les moyens [mais] n’est qu’une première étape pour améliorer la santé visuelle de l’ensemble des Français. Pour ceux qui ont déjà accès aux opticiens, il reste bien des problèmes ». La centrale cite trois chiffres pour étayer son propos : « 97 % sont préoccupés par leur santé visuelle, 58 % des porteurs de lunettes ont des gênes et 5h07 : c’est le temps passé en moyenne devant les écrans. »

C’est principalement sur le deuxième chiffre qu’All s’arrête : « Pour nous, les 58 % de porteurs qui ont des gênes est une proportion énorme. Ce chiffre inquiète les experts car il s’aggrave : il a augmenté de 16 points par rapport à 2016. »

Dans le même temps, 29 % des Français des lunettes ont acheté des lunettes pour lutter contre la lumière bleue des écrans et 24 % utilisent différentes paires en fonction de leur activité. La réponse se trouve là pour le Groupe All, notamment à travers son label « Experts en Santé Visuelle », qui « demeure la prestation pour guider les Français dans leur choix de verre et de monture. Déterminé par une communauté d’experts (opticiens / ophtalmologues / optométristes), le parcours client chez les « Experts en Santé Visuelle » offre un accompagnement unique, sur-mesure et garanti pour satisfaire les besoins des Français.

Cette offre met à disposition des « Experts en Santé Visuelle » plusieurs innovations : conquête de prospects via de la communication sur le digital et les réseaux sociaux, amélioration de l’expérience client via des outils d’aide à la vente pour le multiéquipement, des formations spécifiques pour les opticiens en Santé Visuelle, la construction d’une histoire de cas adaptée. »

N’oubliant pas la dimension accessoire de mode, Stéphanie Dangre, la présidente du Groupe All ajoute : « La santé visuelle rime aussi avec design et élégance. Pour se différencier des autres indépendants et des enseignes, le Groupe All a aussi développé deux marques exclusives : Riley Stone, le design accessible et Luguète, le créateur haut de gamme, ainsi que Bleu Blanc Vous dans le cadre de Supercent, des créations made in France. »

 

* Etude réalisée en ligne auprès de 1 000 répondants.