16 / 11 / 2018

L’Iref, la Fédération des réseaux européens de partenariat et de franchise, organise chaque année les Trophées de la franchise et du partenariat. Lors de la 31ème édition, qui a eu lieu lundi 5 novembre à l’Automobile Club de France à Paris, deux opticiens ont fait partie des lauréats.

 

Maxime Balouzat du réseau Alain Afflelou a remporté le prix Iref du Meilleur franchisé opticien de France dans la catégorie Ambassadeurs du réseau. Cet opticien de 28 ans est propriétaire avec son associé de 5 magasins et est à la tête d’une entreprise de 16 employés. Très investi au niveau local, Maxime Balouzat est également président de l’association des commerçants d’Oullins, Oullins of Courses, depuis 2012, qui a pour objectif de développer l’attractivité du commerce de la ville. En avril dernier, l’association a par exemple lancé une web-série décalée mettant en scène Oullindiana Jones qu’il incarne lui-même. Mission réussie puisque chaque épisode enregistre des milliers de vues sur Facebook et Youtube.

 

Iref Maxime Balouzat

 

Laurent Declercq, opticien dans l’Oise, propriétaire de 5 magasins Krys à Beauvais et Clermont a également été distingué dans la catégorie Commerce coopératif. Opticien depuis 1989, il a rejoint le réseau Krys en 1995. « Cela fait 23 ans que nous apportons un service de proximité à nos clients et malgré tous les changements survenus dans l’exercice de notre métier, nous tenons ce cap sans faillir à notre promesse de qualité », souligne Laurent Declercq. Outre les nombreux services qu’il a développés pour faire la différence (livraison ou visite à domicile, prêts de montures, prise de rendez-vous en ligne, e-réservation de montures, …), l’opticien insiste également sur l’importance de la formation en continu pour proposer un accompagnement personnalisé et de qualité de chaque client : « Tout client qui se rend dans l’un de nos magasins doit obtenir une solution optique ultra-personnalisée. Cet engagement passe par la montée en compétences et l’évolution professionnelle de nos collaborateurs, et un mode de management basé sur l’écoute et l’accompagnement. »

 

Iref Laurent Declercq