15 / 12 / 2019

Le 8 janvier, le verrier complète sa gamme Eyezen avec le verre Eyezen Start. Son objectif : répondre aux besoins de tous les porteurs non presbytes.

 

Il y a 60 ans, Essilor révolutionnait, avec le verre Varilux, le marché de la presbytie. « Avec Eyezen, nous souhaitons créer la même histoire sur le segment de l’unifocal », explique Marie-Aude Lemaire, directrice marketing et communication d’Essilor France. L’entreprise constate en effet que, malgré l’évolution des modes de vie et l’utilisation exponentielle des écrans, les verres sphériques standard restent, sur ce marché, les produits les plus vendus. C’est dans ce contexte qu’est lancé Eyezen Start, un verre adapté aux besoins d’aujourd’hui, accessible et adossé à un argumentaire facile à appréhender pour le consommateur.

 

Un unifocal standard est optimisé uniquement au centre optique et en vision de loin : il ne délivre pas exactement la puissance nécessaire au porteur pour bien voir en distance rapprochée, ce qui oblige le système visuel à faire des efforts pour gérer les défauts de puissance et d’astigmatisme. Eyezen Start intègre ainsi un nouveau paramètre : la distance de l’objet combinée à la direction de regard. La maîtrise du front d’onde ajuste le calcul de la surface optique en analysant la globalité du faisceau lumineux pénétrant dans la pupille. Il devient donc possible de prendre en charge les aberrations d’ordre supérieur induites par le verre. Selon Essilor, cette technologie permet d’améliorer de 30 % en moyenne la sensibilité au contraste, d’optimiser la distinction des objets dans leur environnement (même en vision latérale) et de mieux percevoir les textures, détails et couleurs. La nouvelle technologie Eyezen Dualoptim permet en outre de calculer le design du verre en tenant compte des nouvelles distances de vision nécessaires dans notre environnement actuel : grâce à deux points de référence, elle délivre au porteur une puissance adaptée de près comme de loin pour une réduction des erreurs de puissance et d’astigmatisme sur toute la surface du verre (jusqu’à 60 % en vision de près). Enfin, avec Crizal Prevencia et le matériau Eye Protect System, Eyezen Start offre aussi une protection efficace contre la lumière bleu-violet nocive.

 

 

Selon des tests au porté, 88 % des utilisateurs sont satisfaits des verres Eyezen Start dès 2 semaines de port. Ils sont 8 sur 10 à ressentir un meilleur confort par rapport à leurs lunettes actuelles et 94 % se disent satisfaits en vision de loin et de près. 91 % déclarent ressentir un meilleur confort visuel lorsqu’ils utilisent une tablette, 90 % au cours de l’utilisation d’un smartphone ou d’un ordinateur et 86 % devant la télévision.

 

Notons que le verre Essilor Eyezen lancé en 2015 est désormais baptisé Eyezen Boost. Il intègre une aide supplémentaire située dans le bas du verre (la technologie Eyezen Focus 0.4D, 0.6D, 0.85D ou 1.1D, variable en fonction de l’âge et du besoin identifié) et filtre la lumière bleu-violet nocive. Ce verre s’adresse aux porteurs les plus connectés ou exprimant des plaintes de fatigue visuelle.