23 / 07 / 2019

Comme à chaque trimestre, la société Altares, expert de l’information sur les entreprises, a publié ses données sur les défaillances d’entreprises sur le quatrième trimestre de l’année 2018. Sur l’année, 54 600 défaillances d’entreprises ont été enregistrées tous secteurs confondus, soit un recul de 1 % par rapport à 2017.

 

Rien que sur le quatrième trimestre, 14 855 défaillances d’entreprises ont été comptabilisées, avec 48 600 emplois menacés (171 000 pour l’ensemble de l’année). L’actualité sociale de la fin d’année a bien entendu joué sur l’activité des entreprises.

« Lorsque s’amorce le mouvement des “gilets jaunes” en novembre, les entreprises sont donc déjà fragilisées par des trésoreries sous tensions depuis plusieurs semaines », constate Thierry Million, directeur des études de la société Altares. « Pour nombre des plus petites d’entre elles, en particulier dans le commerce de l’habillement, le défi de novembre-décembre était de réussir à rattraper une partie du chiffre d’affaires perdu les mois précédents. Mais c’était parfois déjà trop tard et les perturbations ont pu donner le coup de grâce à certains commerces. D’autres sont encore debout mais, par manque de trésorerie, en situation de ne plus pouvoir payer leurs fournisseurs. Ceux-là ont 45 jours après le constat de l’état de cessation de paiement pour redresser la situation ou la déclarer au tribunal compétent (déposer le bilan). »

 

Dans le détail et plus spécifiquement en ce qui concerne les magasins d’optique, le quatrième trimestre 2018 a enregistré 22 liquidations et 11 redressements (21 liquidations et 4 redressements sur la même période en 2017). Sur l’ensemble de l’année 2018, ce sont donc 128 magasins d’optique qui ont été placés en liquidation (97) ou en redressement (31), contre 114 en 2017 et 111 en 2016.