12 / 12 / 2019

Peut-on être opticien et écoresponsable ? Pour Carole Riehl, la réponse est définitivement oui. Cette opticienne de formation, très sensible à l’écologie, a voulu transposer sa philosophie de vie dans notre secteur. Après la création d’un blog spécialisé dans les lunettes écologiques, elle propose aujourd’hui d’accompagner les opticiens qui souhaitent se lancer dans cette démarche.

Après plusieurs années d’exercice en magasin dans la région parisienne, cette opticienne a décidé de faire de ses convictions sa nouvelle activité. C’est à travers des lectures et des rencontres que Carole Riehl découvre une nouvelle philosophie de vie et change radicalement ses habitudes. En 2014, elle lance le blog leslunettesecologiques.com, un site qui recense les marques de lunettes avec des engagements écoresponsables. Deux ans plus tard, elle crée le blog GreenerFamily.fr qui relate son expérience du passage au zéro déchet ou à l’écofrugalité. En parallèle, elle participe à des conférences et organise des ateliers pour expliquer son action. « Mon but est de montrer qu’il ne s’agit pas de contraintes, comme les gens le pensent souvent. Il ne faut pas aller trop vite, avancer pas à pas, mais tout peut se faire dans la facilité et la bonne humeur », s’amuse Carole Riehl.

Un service d’accompagnement pour les opticiens

Carole Riehl a lancé rapidement un accompagnement auprès des opticiens indépendants qui souhaiteraient développer un magasin plus écoresponsable. « J’ai décidé de me lancer dans ce coaching pour soutenir les opticiens qui aimeraient entrer dans cette démarche, mais qui n’ont pas les moyens des grands groupes. Pour cela, je me suis basée sur mon expérience d’opticienne, de famille zéro déchet et de mes rencontres avec des spécialistes. En plus de l’aspect environnemental, il y a un vrai impact économique, puisqu’en réduisant par exemple leur consommation d’énergie, les opticiens font des économies. Un aspect qui n’est pas négligeable ».

Deux formules sont proposées aux opticiens :

La formule Découverte « pour poser les bases du changement », qui se déroule sur 4 semaines. Chaque semaine, l’opticien reçoit un guide écrit sur les thèmes suivants : Les 6 points indispensables pour commencer sa transition écologique dans son magasin ; Les solutions à appliquer dans tout le magasin ; Les solutions avec les fournisseurs et une initiation au slowmarketing. Pour l’heure, Carole Riehl offre le premier guide et vend les suivants au prix de 69 euros pour les 3.

La formule Intégrale, quant à elle, est une démarche sur 5 mois. En plus des 4 guides, un plan carbone est établi. Par la suite tous les 15 jours, des rendez-vous en visioconférence sont organisés pour une transformation progressive et pérenne des pratiques, en fonction des attentes de l’opticien, que ce soit au niveau de la réduction des déchets ou de la consommation d’énergie. Au 6ème mois, un bilan de progression est établi avec un diplôme d’engagement pour l’environnement. « Les opticiens qui veulent aller encore plus loin pourront par exemple faire la démarche d’obtention du label Lucie, qui correspond à la norme ISO 14001 pour les grandes entreprises. » Cette formule Intégrale est proposée au prix de 1 500 euros, soit « moins de 10 euros par jour ».

Et pour la suite ?

Cet accompagnement n’est qu’une première étape de l’idée globale de Carole Riehl. L’opticienne prévoit de nombreux développements pour les mois à venir, comme une cartographie des opticiens qui ont suivi son accompagnement ou des marques écoresponsables. Elle sera également ambassadrice des lunettes écologiques pour les Trophées de l’Optique qui se dérouleront en mai à Monaco. « J’ai encore plein d’idées pour développer le concept des lunettes écologiques, aussi bien pour les professionnels, que le grand public. Mon but est de mettre en relation les personnes qui partagent des valeurs communes. On peut se dire que ce n’est qu’un petit geste, mais si les 67 millions de Français font des petits gestes, on peut faire beaucoup ! », conclut Carole Riehl.