23 / 07 / 2019

Depuis plusieurs mois, une crise secouait la gouvernance d’EssilorLuxottica, le nouveau géant de l’optique. Alors qu’une Assemblée générale est prévue le 16 mai prochain, les deux camps annoncent avoir trouvé un accord pour « résoudre les conflits de gouvernance et accélérer le processus d’intégration du groupe ».

A l’approche de la date du 16 mai, et après le dépôt d’un référé devant le tribunal de commerce par Essilor à la fin du mois d’avril dernier, les choses s’arrangent entre les deux camps puisqu’EssilorLuxottica et Delfin, la holding de Leonardo Del Vecchio, viennent de signer un accord qui « règle tout différend existant entre les parties ».

Ce dernier prévoit que Leonardo Del Vecchio et Hubert Sagnières délèguent à Francesco Milleri (vice-président et directeur général de Luxottica Group) et à Laurent Vacherot (directeur général d’Essilor International) « la responsabilité de développer et mettre en œuvre de la stratégie et le processus d’intégration d’EssilorLuxottica. Ils ont pour mission d’accélérer la simplification du nouveau groupe par l’intégration des deux sociétés opérationnelles dans les 12 à 24 mois ». Si le Conseil d’administration a confirmé la recherche d’un nouveau CEO, Francesco Milleri et Laurent Vacherot ont indiqué qu’ils ne se portaient pas candidats.

Avec cet accord, les deux entreprises abandonnent chacune les procédures judiciaires initiées par les camps italiens comme français. Autre réaction : Valoptec, l’association d’actionnaires salariés et anciens salariés d’EssilorLuxottica, abandonne sa résolution qui demandait la nomination d’un administrateur additionnel au Conseil d’administration et s’engage à « voter contre les résolutions proposées par des investisseurs institutionnels pour la nomination de deux administrateurs additionnels ».

L’entente retrouvée

« Je suis très heureux de cet accord. La logique industrielle du rapprochement est encore plus forte si l’on considère toutes les opportunités qui ont été identifiées lors des réunions du comité d’intégration. Aujourd’hui, dans le respect de l’équilibre des pouvoirs et de l’accord de rapprochement, nous avons trouvé une solution pour mieux réaliser ce rapprochement stratégique », a déclaré Leonardo Del Vecchio, président-directeur général d’EssilorLuxottica.

« Avec ces décisions qui mènent à une entreprise plus unifiée, EssilorLuxottica est bien positionné pour accélérer sa croissance afin de réaliser sa mission : aider chacun à mieux voir, mieux être pour profiter pleinement de la vie, grâce à des produits parfaitement adaptés à leurs besoins visuels et à leur style personnel », a complété Hubert Sagnières, vice-président directeur général délégué d’EssilorLuxottica.

Dès l’annonce de cet accord, l’action d’EssilorLuxottica a bondi en signant la plus forte progression du CAC 40, en ce début de semaine.