19 / 08 / 2019

Dans le cadre de son baromètre sur les attentes des Français à l’égard du système de santé, le cabinet Deloitte a évalué leur opinion sur la réforme du 100 % santé et ses impacts, en matière de couverture assurantielle et de comportements d’achat. Zoom sur ses principaux enseignements.

 

Pour 8 Français sur 10, la réforme 100 % santé aura des conséquences négatives : 58 % pronostiquent une hausse des cotisations de leur complémentaire santé, 30 % doutent de la qualité des équipements proposés (en optique, audio et dentaire) dans le panier sans reste à charge et 23 % pensent que le niveau de couverture de leur contrat santé sur d’autres produits ou soins va baisser. Selon le baromètre de Deloitte, seuls 20 % des sondés n’identifient pas de conséquence particulière. Le cas échéant, la hausse du prix des Ocam risque d’être particulièrement mal acceptée par les assurés : en effet, 65 % de ceux qui l’estiment inévitable déclarent qu’ils ne sont pas prêts à payer plus que leur tarif actuel (16 % sont prêts à payer moins de 20 € de plus par an, 8 % de 20 à 40 € et 11% plus de 40 €).

 

Concernant les comportements d’achat, 21 % des Français annoncent qu’ils modifieront leurs habitudes de consommation en optique pour entrer dans le panier 100 % santé. 66 % ne changeront rien : 42 % ne chercheront pas systématiquement à acquérir des lunettes sans reste à charge et 24 % pensent que leur équipement actuel entrerait déjà probablement dans le panier Rac 0 (11 % déclarent ne pas acheter de lunettes). En audio, la donne est différente : 14 % des sondés déclarent qu’ils modifieront leurs habitudes pour acheter un équipement sans reste à charge, 36 % ne les modifieront pas (25 % ne chercheront pas systématiquement à entrer dans le panier standard et 11 % pensent que leurs appareils correspondent déjà à ses critères) et 47 % ne consomment pas ce type de produits.

 

*Etude réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon de 2 003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 19 avril au 2 mai 2019.