23 / 07 / 2019

L’avenir de l’opticien serait-il dans le service à domicile ? C’est en tout cas ce que pensent Investir&+, 123 Investment Managers, Amundi via son FCP Amundi Finance et Solidarité, et d’Evolem Start qui viennent d’investir 3,2 millions d’euros dans Les Opticiens Mobiles. Une nouvelle levée de fonds qui va permettre à la jeune société « d’accélérer son maillage national, de structurer son organisation et de développer des nouveaux services notamment en audition ».

 

Créée en 2014 à Lyon, par Matthieu Gerber, Les Opticiens Mobiles a développé un réseau national d’opticiens spécialisés pour intervenir à domicile, en Ehpad, en résidences services pour séniors, en établissements et services médico-sociaux et en entreprises. En 2015, une première levée de fonds de 2,2 millions d’euros lui a permis de « s’imposer comme le premier réseau national d’opticiens spécialisés et d’atteindre l’équilibre ».

Aujourd’hui, l’entreprise emploie 20 collaborateurs et regroupe une centaine d’opticiens indépendants et franchisés sur tout le territoire, pour un chiffre d’affaires qui a été multiplié par 25 depuis 2015. Ces derniers sont diplômés de l’école interne “LOM School” pour intervenir auprès de ces populations. En 2016, Les Opticiens Mobiles ont d’ailleurs reçu la certification NF Services aux personnes à domicile par l’Afnor et ont lancé le Lab Lomea en 2018.

Pour proposer une offre claire et transparente, la société intègre l’ensemble de la chaine de production, « ce qui lui permet de proposer des équipements de qualité à des prix accessibles, fixes et identiques sur tout le territoire et non calés sur les forfaits des mutuelles ». Elle a également mis au point une plateforme digitale pour la prise en charge, la traçabilité et libérer un maximum de temps pour les opticiens du réseau.

 

Les Opticiens Mobiles : « une réponse pragmatique »

Matthieu Gerber, le fondateur des Opticiens Mobiles, a commenté cette nouvelle levée de fonds, en précisant : « Toutes les équipes et moi-même sommes heureux du succès de cette levée de fonds qui confirme la confiance de nos partenaires dans notre modèle économique à fort impact social en offrant une réponse pragmatique pour contribuer à l’accès à la santé visuelle sur les lieux de vie des personnes actives et fragiles et sur tout le territoire. Il n’y a pas de fatalité dans le non-recours aux soins. Bien voir et bien entendre favorise directement le bien-être et l’inclusion sociale des personnes.

Si sortir du magasin est facile, réussir à déployer une offre de services efficiente et sécurisante pour les patients tout en étant rentable pour le professionnel de santé reste un changement de paradigme par rapport à l’exercice en boutique. »