23 / 07 / 2019

La dernière édition du baromètre de la santé visuelle réalisée par l’Asnav (Association nationale pour l’amélioration de la vue) avec OpinionWay* montre que les parents s’intéressent de près à la vue de leur enfant, sans pour autant changer leurs comportements.

Interrogés sur leurs principales préoccupations en matière de santé concernant leur enfant, les Français répondent majoritairement « qu’il ait des problèmes de vue ». Pour la première fois depuis 2009, la vision se classe en tête sur cet item avec une note de 6,6/10, devant les problèmes de dents, de peau, d’audition ou de poids.

Cependant, cette préoccupation ne s’accompagne pas de progrès en matière de mesures préventives, bien au contraire. Ainsi, moins de la moitié des Français (48 %) demandent systématiquement ou souvent à leur enfant de faire des pauses régulières quand il regarde un écran, ce qui représente une baisse de 15 points par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, seuls 9 % répondent qu’il est utile que les enfants effectuent une première visite chez l’ophtalmologiste dès leur première année. Pour 73 % des sondés, ce premier contrôle est inutile avant l’âge de 3 ans (+6 points vs. 2018).

Ces résultats montrent que les opticiens ont un rôle important à jouer auprès des parents. La saison estivale est particulièrement propice à leur dispenser des conseils, par exemple sur la nécessité de faire porter des solaires aux plus jeunes qui ont un cristallin particulièrement transparent. La rentrée scolaire est également une période propice à la sensibilisation aux troubles visuels pouvant nuire à l’apprentissage, ainsi qu’aux effets néfastes de la lumière bleue nocive émise par les écrans et les LEDs.

* Sondage OpinionWay pour l’Asnav réalisé auprès d’un échantillon de 833 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et d’un échantillon de 309 personnes représentatif de la population française âgée de 16 à 24 ans, interrogés du 2 au 11 avril 2019.