21 / 11 / 2019

Quels sont les impacts des troubles de la vue et de l’audition sur l’apprentissage de la lecture ? Quelles sont les solutions à mettre en place pour un meilleur dépistage ? L’Observatoire de la santé visuelle et auditive du groupe Optic 2000 a posé ces questions aux parents et enseignants à travers une vaste enquête, qui met en lumière une prise de conscience certaine mais des besoins à combler.

Selon l’Observatoire de la santé visuelle et auditive, 32 % des écoliers de CP, CE1 et CE2 portent des lunettes. Les troubles auditifs sont moins fréquents, puisque seulement 4 % des parents déclarent avoir un enfant concerné par ce type de trouble. L’enquête met aussi en exergue des lacunes dans le domaine du dépistage : depuis leur naissance, 9 % des enfants n’ont pas bénéficié d’un examen de vue et 20 % n’ont pas bénéficié d’un test auditif.

La majorité des enseignants (87 %) a déjà repéré des troubles visuels chez leurs élèves non porteurs de lunettes, en observant des signes révélateurs comme le besoin de se rapprocher pour lire ou le fait de plisser les yeux. Malgré tout, ils se sentent peu sensibilisés : seuls 3 % des instituteurs(trices) s’estiment suffisamment formés aux troubles visuels des enfants et 8 % aux troubles d’apprentissage de la lecture. Malgré tout, 90 % d’entre eux ont déjà mis en place des mesures pour s’adapter à un enfant susceptible de présenter des troubles visuels (rapprocher l’enfant du tableau, adapter l’éclairage de la classe…).

L’Observatoire montre que 8 parents et enseignants sur 10 espèrent l’organisation de dépistage en milieu scolaire (aujourd’hui, seulement 31 % des enfants ont passé un examen de vue à l’école et 32 % un test auditif). Parmi les solutions avancées, la sensibilisation des parents et la formation des enseignants à la santé visuelle et auditive sont jugées pertinentes par la grande majorité des uns et des autres. Les opticiens, notamment ceux ayant bénéficié d’une formation dédiée à la prise en charge des enfants, pourraient ici jouer un rôle important dans le contexte de difficultés d’accès aux soins visuels généré par la pénurie d’ophtalmologistes.


* Enquête réalisée par OpinionWay auprès de 1 007 parents et de 123 enseignants d’enfants de CP, CE1 et CE2, interrogés via un questionnaire en ligne du 11 au 26 mars 2019.