21 / 09 / 2019

Novacel, qui fêtera au Silmo prochain son 25 ème anniversaire, a annoncé « la fin de son chantier d’automatisation totale de production et l’introduction de nouvelles chaînes de production ultra modernes. Débuté à l’été 2017, ce projet se concrétise enfin en cet fin d’été 2019 » Pour le verrier, cette automatisation signifie une croissance de 20 % de sa capacité de production.

 

Pour l’entreprise, très attachée à sa production française de verres de prescriptions à Château-Thierry, dans l’Aisne, cette automatisation ne va pas déboucher sur des suppressions d’emplois. « Au contraire, car le but est de pouvoir donner aux collaborateurs de Novacel la possibilité de passer sur des tâches à plus fortes valeurs ajoutées et ainsi d’apporter de nouvelles offres et services aux opticiens », insiste le communiqué.

« Automatiser c’est produire mieux, plus vite et de façon encore plus répétable » déclare Roger Düning, président fondateur de Novacel. « Produire en France et être compétitif c’est donc possible sous réserve de ne pas céder aux sirènes des bénéfices faciles à courts termes en vendant notre technologie et notre âme aux entreprises asiatiques ! »

 

Rappelons que Novacel emploie 600 personnes pour un chiffre d’affaires qui est passé en dix ans de 47 à 120 millions d’euros. En plus de ses propres verres, le laboratoire fabrique et commercialise également les verres de la gamme Leica Eyewear depuis l’automne 2017. Très impliqué sur le terrain pour accompagner au mieux les opticiens dans leur activité, Novacel partira sur les routes de France au début du mois de septembre prochain pour une série de 8 conférences afin de présenter les tenants et aboutissants du Rac 0 à ses clients.