21 / 10 / 2019

Comme nous vous l’annoncions en juin dernier, Opal dévoilera au Silmo (Hall 6 – B009) sa première collection réalisée pour la marque de prêt-à-porter Berenice.

 

Celle-ci se compose de 98 références, 62 couleurs et 28 modèles affichant un prix de vente public conseillé à partir de 200 euros. Au niveau du style, les designers de l’équipe d’Opal ont notamment travaillé sur les ailes, l’un des symboles de la marque, que l’on retrouve discrètement sur les plaquettes des montures en métal. Le lurex, un tissu avec un effet métallisé, très utilisé dans les collections de prêt-à-porter Berenice, se décline quant à lui sur les plaquettes des montures en acétate. Comme l’a souhaité la griffe, tout est travaillé en discrétion : le logo Berenice se retrouve ainsi uniquement sur l’intérieur des branches. Il est accompagné de la mention “Fabrication française”, tous deux marqués à chaud en or et argent. Pour la petite histoire, tous les modèles portent des prénoms de collaboratrices d’Opal et de Demetz.

 

Une fabrication française

Pour cette collection, Opal a voulu revenir aux sources avec une fabrication dans le berceau de la lunetterie, l’Ain et le Jura, entre Oyonnax et Morez, tout en restant accessible au niveau des prix. « Au-delà du produit, la production française représente aussi pour Opal un soutien aux entreprises françaises et surtout le maintien d’un savoir-faire national, un savoir-faire qui repose sur la transmission d’un geste, de génération en génération. La fabrication française est également le souhait de réduire progressivement notre empreinte carbone. La collection Berenice affiche fièrement une montée en gamme de l’offre produit d’Opal, mais c’est aussi un engagement sociétal et environnemental fort sur la durée », précise le groupe. Le lunetier est d’ailleurs actuellement à la recherche d’une marque masculine sur le même segment pour compléter son offre de montures adultes fabriquées en France.

 

Modèle Amélie

Modèle Anaelle