21 / 10 / 2019

A quelques mois de la mise en œuvre du 100 % santé en optique, le Gifo (Groupement des industriels et fabricants de l’optique) a organisé, avec le cabinet Gallileo Business Consulting, une enquête permettant de comprendre l’opinion des consommateurs sur la réforme et d’anticiper leurs comportements et leurs intentions d’achat. Ses résultats détaillés seront présentés au Silmo.

 

A moins d’un an de l’entrée en vigueur du Rac 0 dans notre secteur, le Gifo a sollicité le cabinet Gallileo pour la mise en place d’une enquête* sur les intentions des porteurs de lunettes correctrices. Celle-ci montre que 89 % d’entre eux se déclarent prêts à payer un reste à charge pour avoir un équipement qui leur plaise. Elle met également en lumière le rôle essentiel des conseils de l’opticien : au final, 86% des porteurs feront confiance à l’opticien pour choisir l’équipement le plus adapté lors de leur prochain achat. « Devant cette opportunité, l’étude passe en revue les facteurs qui pourraient inciter un porteur à s’affranchir de son plafond de remboursement », explique le Gifo.

 

Les résultats détaillent les comportements des porteurs face à l’offre 100 % santé et à la baisse du plafond de remboursement, ainsi que leur propension à payer un reste à charge (montant, motivations…). Leur première présentation publique aura lieu au Silmo, le vendredi 27 septembre à 14 h en salle 501 (centre de réunion 5 – rez de chaussée, espace accueil-réception situé juste avant l’entrée du hall 5A).

 

*Enquête Gifo/Gallileo réalisée online en avril-mai 2019 auprès d’un échantillon de 3 000 porteurs de lunettes de vue français âgés de 18 ans et plus.