21 / 10 / 2019

A quelques jours de l’ouverture du Silmo, l’institut GfK publie ses résultats pour les 6 premiers mois de l’année : le secteur a généré sur cette période un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros (ventes en magasins), en hausse de +1,7 % par rapport au 1er semestre 2018.

 

Les données collectées par GfK montrent que la tendance positive du marché est largement portée par les verres, piliers du secteur. Ceux-ci représentent près de 2/3 du chiffre d’affaires généré soit 2 milliards €, en hausse de +2,3 % au 1er semestre 2019. Toutes les typologies de verres sont en hausse en volume (jusqu’à + 4% pour les verres organiques progressifs). Côté CA, les modèles organiques unifocaux sont à +1 %, et les progressifs à +3 %. Les montures contribuent quant à elles à 34 % du revenu du secteur mais affichent des dynamiques opposées : les optiques sont en hausse de 1,7 % et les solaires sont en recul de 2,6 %. Enfin, les lentilles et solutions d’entretien vendues en magasin apportent respectivement 170 et 24 millions d’euros, soit 6% des ventes du secteur.

 

Les prix de vente des verres sont stables au 1er semestre 2019, en baisse de quelques centimes par unité. Il faut compter 59 € en moyenne pour un unifocal et 165 € pour un progressif. Une monture optique, tout modèle confondu (1ère ou 2ème paire), est vendue en moyenne 111 €. En concentrant l’analyse sur les 1ers équipements optiques complets (1 monture + 2 verres organiques), « le budget optique des Français est plutôt stable depuis 2016, analyse Guillaume Mulleret, directeur de l’expertise marché DIY & optique chez GfK. Ainsi, au 1er semestre 2019, il faut compter 291 € pour un 1er équipement unifocal, soit 6€ de plus qu’il y a 3 ans. Pour les progressifs, la variation est inverse, un équipement coûtant en moyenne 575 € actuellement, soit 3 € de moins. »

 

Zoom sur les différents segments

Les experts GfK identifient plusieurs dynamiques, dont les principales sont :

  • montures optiques enfants : le segment représente 1 vente sur 10 en volume et affiche une baisse générale (-5 % en volume et -2 % en valeur) ;
  • solaires : 3,2 millions de paires vendues en ce début d’année, dont 8 sur 10 au titre de premiers équipements. Cela représente une baisse en volume de 3 ,1 % et un CA de 245 millions d’euros également en recul de 2,6 % ;
  • lentilles de contact : le marché est en hausse de 1,2 % en CA, cette dynamique étant portée par les toriques et multifocales, respectivement à +3 % et + 8%. Ces 2 types de lentilles représentent plus d’1/3 du CA contactologie au 1er semestre 2019 ;
  • solutions d’entretien : le segment attire moins et génère un CA de 24 millions d’euros, en recul de 1,5 %. La migration vers les lentilles journalières et la concurrence des autres circuits de distribution expliquent le recul de cette catégorie chez les opticiens.