19 / 11 / 2019

Comme nous vous l’indiquions dans notre news du 25 octobre dernier, le Rof (Rassemblement des opticiens de France) a demandé à Itelis d’apporter des clarifications sur des interrogations quant à la conformité de l’appel d’offres au droit français.

 

Le syndicat avait laissé à Itelis jusqu’au 28 octobre 2019 pour lui apporter « une réponse précise et complète ».

Dans un communiqué, le syndicat « prend acte qu’Itelis a tout simplement refusé de lui apporter la moindre réponse à ces préoccupations. Tout au plus, Itelis a publié, le 27 octobre 2019 une “interview” de son directeur des réseaux de soins dans laquelle ce dernier multiplie les contrevérités et approximations quant à une prétendue prise en compte des préoccupations émises par le Rof ».

 

La Cnil est saisie

Compte-tenu de ce manque de réponse, le Rof « maintient ses préoccupations et recommande donc aux opticiens qui font actuellement l’objet d’une campagne de démarchage particulièrement soutenue de la part de ce réseau de soins, de solliciter directement auprès des interlocuteurs qui les contactent les clarifications qu’Itelis n’a pas, à date, souhaité apporter directement au Rof ». Enfin, comme il l’a fait pour l’appel d’offres Santéclair, le Rof a saisi la Cnil sur le sujet.