12 / 12 / 2019

Lauréat du Silmo d’Or 2019 dans la catégorie Verres, Variovid Volterra diminue les aberrations optiques de 50 % à 65 %.

 

Les surfaces des verres progressifs actuelles sont assujetties au théorème de Minkwitz, selon lequel la variation de puissances cylindriques augmente proportionnellement à la puissance de l’addition. En appliquant, pour la première fois dans le domaine de l’optique, les séries mathématiques de Vito Volterra (mathématicien italien 1860-1940) sur le calcul du design du verre, Leica Eyecare est parvenu à réduire de plus de moitié les aberrations liées au théorème de Minkwitz et à donner naissance à la technologie Éo-Tech.

 

Celle-ci repose sur un algorithme de calcul de surfaces progressives breveté, qui à partir d’une géométrie, vient proposer une pluralité de surfaces inverses et sélectionne le profil optique le plus approprié aux besoins du porteur. Qualifiée par Leica Eyecare de « technologie disruptive et révolutionnaire », ce processus permet selon le verrier de diminuer de 50 % à 65 % les aberrations optiques, ce qui donne aux porteurs la sensation de porter des verres unifocaux.

 

Comme les autres verres de la marque, Variovid Volterra bénéficie des propriétés du traitement Aquadura Vision, composé d’un revêtement super-hydrophobe et oléophobe ainsi que d’une surface antistatique. Ce traitement existe également en version achromatique sous le nom Aquadura Vision Pro.