19 / 11 / 2019

Si Sévéane a décidé de reporter la date de clôture de son appel d’offres au 15 novembre, au lieu du 5, le Rof (Rassemblement des opticiens) accueille cette décision de manière claire : « Le report ne suffit pas ! ».

 

Dans un nouveau communiqué, le Rof explique avoir réalisé une analyse approfondie des documents de l’appel d’offres, publié le 16 octobre.

Pour le syndicat, il en résulte « de sérieuses interrogations et préoccupations juridiques », qui ont été transmises à Sévéane par courrier le 30 octobre dernier. Si le report de la date butoir des candidatures a été décalée, comme demandé, « plusieurs points restent problématiques », selon le Rof.

Et de citer :

  • « Les critères de notation, entre autres ceux « du magasin et son environnement, les services, » sont autant de critères à examiner avec précaution tant leurs impacts sont importants.
  • La demande de communication à Sévéane de données personnelles concernant le personnel de l’opticien candidat au-delà de ce qui est nécessaire à l’évaluation de la candidature.
  • La transmission à Sévéane par l’opticien des données de santé du bénéficiaire excédant celles nécessaires à la prise en charge et sans modalités de recueil du consentement de celui-ci en conformité avec la RGPD. »

Suite à ses interrogations, le Rof attend toujours « un retour dans les meilleurs délais afin de permettre à ses adhérents de candidater dans les meilleures conditions possibles. »