16 / 12 / 2019

Annoncé en juin dernier, l’accord conclu entre Gan Eurocourtage et Lunettes pour tous s’avère, selon le Rassemblement des opticiens de France, problématique quant aux modalités règlementaires de la délivrance d’équipement correcteur mais aussi au regard des exigences imposées par l’assureur aux professionnels de l’optique (notamment dans le réseau de soins Sévéane).  

 

Ce partenariat s’adresse aux entreprises de plus de 200 salariés, clientes de Gan Eurocourtage. Il a vocation à proposer à chaque salarié qui en fait la demande de bénéficier d’un examen visuel, réalisé au sein de son entreprise, par un opticien de la société Lunettes pour tous. En cas de problème de vue décelé, une paire de lunettes lui est livrée gratuitement dans un délai de 72 heures. « La proposition de ce service au moment du lancement de l’appel d’offres du GIE Sévéane – dont fait partie la société Gan Eurocourtage -, pour renouveler son réseau d’optique, apparait en contradiction manifeste avec les dispositions du contrat de partenariat mis en place par Gan Eurocourtage avec les professionnels de l’optique. Il correspond aussi et surtout à une violation délibérée et anti-concurrentielle des règles légales de la profession d’opticien imposant de rencontrer un médecin ophtalmologiste, puis de présenter une ordonnance en cours de validité afin de se voir délivrer un équipement correcteur », explique le Rof dans un communiqué. 

 

En conséquence, le syndicat a, le 15 octobre 2019, mis en demeure Gan Eurocourtage de :  

  • « l’informer de toutes les suites qui ont été données au communiqué de presse du 27 juin 2019 ;
  • cesser toute action de ce type ;
  • procéder à la publication d’un nouveau communiqué de presse indiquant que celui du 27 juin 2019 entrait en contradiction avec les règles régissant la profession d’opticien lunetier et, partant, annulant tous les évènements s’y rapportant. »

Le syndicat déclare être toujours dans l’attente d’une réponse à ce courrier, en réaffirmant son extrême vigilance quant au respect des dispositions légales par tous les acteurs du marché de l’optique.