19 / 01 / 2020

L’enseigne a noué un partenariat avec Sea2See, la marque de montures fabriquée en déchets plastiques marins. Le 9 décembre, elle a par ailleurs reçu, pour la 5ème année consécutive, le label Enseigne Responsable.

 

Via des pêcheurs partenaires, Sea2See collecte et trie les déchets marins et les filets usagés. Ils sont ensuite transformés en granules pour obtenir une matière légère et anallergique, utilisée comme matière première à l’injection des lunettes. Ce sont ces produits que les magasins Optic 2000 proposeront dès janvier 2020, sous la forme d’une collection de 16 montures pour adultes, aux formes et coloris variés (bleu strié, prune dégradé, écaille, rouge vif…), vendues au prix maximum conseillé de 129€.

 

Sea2see Optic 2000

 

Ce partenariat avec Sea2See s’inscrit dans la démarche globale engagée par Optic 2000 en faveur de la protection de la nature. « C’est dans ce sens que l’enseigne incite ses salariés comme ses clients à faire des gestes concrets au quotidien pour diminuer son impact et œuvrer à la préservation de l’environnement que ce soit dans ses magasins, dans son atelier d’assemblage ou au sein de son siège social », commente le réseau, qui vient de se voir une nouvelle fois récompensé sur ce point, sous la forme du label Enseigne Responsable.

 

Auditée par le cabinet Société Générale de Surveillance (SGS), sur les 7 questions centrales de la norme l’Iso 260001 (relative à la responsabilité sociétale), l’enseigne a obtenu la 2ème meilleure note toutes enseignes confondues avec 3,81 sur 5.

Elle a été récompensée sur ses engagements et ses actions au siège social et dans les points de vente :

  • depuis 2015, 67 % des magasins Optic 2000 trient les verres de présentation, soit 29 tonnes de plastiques triés et recyclés ;
  • 749 magasins des 1 148 magasins collectent les anciennes lunettes qui permettent d’équiper des personnes dans le besoin ;
  • 1/3 des points de vente et l’atelier d’assemblage de la deuxième paire (situé au siège social à Clamart) sont équipés de meuleuses à circuit fermé, ce qui économise la consommation de 20 à 30 litres d’eau par monture ;
  • enfin, la moitié du réseau a troqué ses ampoules traditionnelles par des ampoules moins énergivores, ce qui diminue de 30 % la consommation d’énergie en point de vente et de 15 % dans l’atelier.