4 / 08 / 2020

La réunion des Opticiens Mutualistes et d’Audition Mutualiste se positionne comme une réponse aux mutations des marchés de l’optique et de l’audioprothèse. L’enseigne Ecouter Voir fera l’objet d’une vaste campagne de communication lancée fin décembre.

 

« Ecouter Voir est une nouvelle marque qui s’appuie sur un historique fort et représente aujourd’hui 600 millions d’euros de chiffre d’affaires et 1 200 points de vente : 751 en optique et 444 en audition », a expliqué Arthur Havis, directeur général de l’enseigne, le 12 décembre lors d’une conférence de presse. Ce changement, annoncé en avant-première par L’OL [MAG] et concrétisé après 2 ans de gestation, poursuit plusieurs objectifs. Le premier est de s’adresser à tous les Français, en leur faisant comprendre que les magasins mutualistes ne sont pas réservés seulement à une catégorie d’entre eux. Ensuite, il s’agit d’installer une synergie entre les métiers de l’optique et de l’audition, qui pourrait se matérialiser prochainement par des offres communes. « 335 de nos 444 centres d’audition sont intégrés à des points de vente d’optique ou installés juste à côté », souligne à ce propos Daniela Dalla Valle, directeur de business unit au groupe Vyv et future directrice générale déléguée d’Ecouter Voir, à partir de février 2020.

 

Faire sortir le modèle mutualiste de l’ombre

Avec la marque Ecouter Voir, les réseaux mutualistes veulent également développer leur notoriété « à la hauteur de leur rang sur le marché » et développer la taille de leur clientèle (aujourd’hui, Les Opticiens Mutualistes recueillent 58 % de notoriété assistée auprès des porteurs de lunettes, pour 25 % de fréquentation, quand les leaders du marché dépassent 80 % de notoriété pour 30 à 35 % de fréquentation). Enfin, ce changement leur permettra de réagir aux évolutions réglementaires et sociétales, avec une pression concurrentielle en constante augmentation, tout en faisant connaître au plus grand nombre le mutualisme comme une « alternative forte » en optique et en audition, basée sur 4 valeurs phares : responsabilité, solidarité, collaboration (co-construction de l’offre avec le patient et selon ses besoins) et transparence. « En optique, nous proposons par exemple une 2ème paire à 19 euros, nous n’intégrons pas son prix dans celui de la première paire. Cette transparence s’incarne aussi dans les garanties incluses à notre gamme d’aides auditives Elya : une garantie satisfaction 3 mois, une garantie perte casse vol 4 ans et une garantie panne 4 ans », illustre Véronique Bazillaud, directrice des affaires publiques d’Ecouter Voir.

 

Communication massive et densification du maillage

La nouvelle enseigne a commencé à être déployée en octobre (à ce jour, 40 % des magasins sont au nouveau concept). Son positionnement est présenté depuis novembre sur le site internet ecoutervoir.fr. Le plan de communication national démarrera quant à lui fin décembre : il comprend un spot TV qui sera diffusé 16 000 fois sur 14 chaînes, 18 000 affiches, des publicités dans 750 cinémas et des parutions en presse locale. Outre sa notoriété, Ecouter Voir ambitionne de développer rapidement son maillage territorial pour rester au plus proche du terrain. Visaudio, la tête de réseau, épaulera sur ce point les gestionnaires (dont le groupe Vyv) à qui appartiennent les points de vente. « Tous ont fait le choix de l’union. Notre but est de les amener à s’engager dans la ligne qu’on leur donne », souligne Arthur Havis. Ecouter Voir n’avance pas, pour l’instant, d’objectif chiffré en termes de nombre de magasins, mais ambitionne de « monter sur le podium français des acteurs de l’optique et de l’audition ».