19 / 01 / 2020

Dans l’une de nos dernières news, nous vous indiquions que Visioptis mettait en place cette année un second réseau de vente. Nous en savons aujourd’hui plus sur la fonction de ce second réseau puisque la société française vient d’annoncer son rapprochement avec le distributeur allemand Visibilia.

 

Depuis 2015, Visioptis distribue en exclusivité sur le marché français les collections Tom Tailor et Betty Barclay, dont les licences sont détenues par Visibilia. « Après quelques mois d’interruption, pour des raisons de stratégie opérationnelle, un redémarrage était entrepris au Silmo 2018 avec en ligne de mire une nouvelle dynamique entre les deux entreprises. »

Les deux sociétés, motivées « par la volonté de créer un groupe européen indépendant sur le marché de l’optique », ont annoncé ce week-end à l’occasion du salon de Munich, Opti, un nouveau rapprochement, à travers « une prise de participation de Visibilia au sein du capital de Visioptis SAS France », sans donner plus d’informations sur le montant de la transaction.

 

Le nouveau groupe est présent directement dans 6 pays (Allemagne, Belgique, Espagne, Hollande, France et Italie) avec un portefeuille de 18 marques et licences.

Pour Walter Pirinoli, directeur France : « Visibilia est un partenaire logique, fiable et organisé avec un excellent portefeuille de licences et des collections particulièrement affutées pour notre marché. Ce rapprochement nous permettra de consolider notre position en France avec la création d’un deuxième réseau de vente dédié aux marques de Visibilia, dès le mois de janvier. Cela va également nous donner de nouvelles ambitions à l’export notamment pour Banana Moon et Enrico Cecchi. » En parallèle, Visioptis rappelle que Visibilia « a connu son expansion lors du déremboursement des montures sur le marché allemand en 2004. Sa force tient en sa capacité à offrir des produits de qualité au plus juste prix, tout en s’appuyant sur des licences de premier ordre. Cette expertise sera à n’en pas douter un atout majeur pour Visioptis en 2020. Loi Macron oblige ! »