10 / 07 / 2020

Comme chaque trimestre la société Altares, experte de l’information sur les entreprises, a présenté les résultats de son étude sur les défaillances d’entreprises (sauvegardes, redressements judiciaires et liquidations judiciaires directes) pour les trois derniers mois de l’année 2019. On connaît donc ainsi les résultats pour l’année entière.

 

Bonne nouvelle : avec 52 002 procédures enregistrées en 2019, le niveau global des défaillances tous secteurs confondus a reculé en un an de 4,8 % pour atteindre son plus bas niveau sur 10 ans. Cependant, comme le confirme le directeur des études Altares, Thierry Milllon, ce sont les PME qui ont le plus souffert : « Alors que les premiers mois de 2019 confirmaient les lourdes répercussions du mouvement des gilets jaunes, l’année s’achève heureusement sur un niveau de défaillances d’entreprises au plus bas depuis dix ans. Le dernier trimestre signe même le meilleur chiffre depuis le 4e trimestre 2007. Les trois quarts des jugements concernent de très petites entreprises avec 39 000 défaillances enregistrées. Mais le dispositif d’aides publiques peut avoir contribué à maintenir hors de l’eau d’autres entrepreneurs en difficulté. Cette année, ce sont les PME qui ont été durement impactées. C’est pourquoi en dépit du recul des procédures collectives, le nombre d’emplois menacés augmente encore et atteint 173 800 postes. »

 

Et en ce qui concerne l’optique ?

Quand on regarde plus précisément les chiffres qui concernent les opticiens, le dernier trimestre a été marqué par des chiffres au dessus de ceux des trimestres précédents avec 24 liquidations judiciaires, contre 14 au trimestre précédent, et 5 redressements.

Sur l’ensemble de l’année 2019, on obtient ainsi 73 liquidations (contre 97 en 2018) et 27 redressements (contre 31 l’année précédente). Ce chiffre de 100 défaillances de magasins d’optique sur l’année 2019 est en recul par rapport aux années précédentes : 128 défaillances en 2018, 114 en 2017 et 111 en 2016.