27 / 05 / 2020

A l’occasion de sa traditionnelle soirée annuelle qui s’est déroulée le 30 janvier à Paris, sous la coupole du grand magasin Printemps, la plateforme a fait le point sur son actualité, dominée par la mise en œuvre du nouveau réseau et du 100 % Santé.


« Nous avons renouvelé le réseau optique pour la 5ème fois : 5500 opticiens ont candidaté à l’appel d’offres, 150 000 pièces justificatives ont été analysées lors du dépouillement et 3000 opticiens ont été retenus », a expliqué Caroline Touizer, directrice des relations avec les professionnels de santé chez Santéclair. Alors que le démarrage du Rac 0 en optique est marqué par d’importants dysfonctionnements dans les prises en charge, la plateforme assure que, dès le 2 janvier à 17h, son système fonctionnait : « 25 000 demandes de tiers payant ont été traitées par Santéclair dès la première semaine et 32 348 dossiers ont été facturés en lunettes depuis le début de l’année grâce à notre système de traçabilité, qui permet des interactions avec nos quatre verriers partenaires, Essilor, Nikon, Optiswiss et Zeiss. » Caroline Touizer a par ailleurs dévoilé les chiffres 2019 du réseau optique : l’année dernière, le CA généré par les opticiens partenaires au travers des prises en charge s’est monté à 408 millions d’euros, soit 124 000 euros en moyenne pour chacun.

 


A l’occasion de la soirée, Santéclair a également présenté la collection de lunettes que ses opticiens partenaires proposent aux bénéficiaires optant pour une monture de classe A. Baptisée Nocle, cette ligne de 27 modèles (10 modèles pour enfant et 17 modèles pour adulte, chacun décliné en 3 couleurs) est fabriquée par l’entreprise Bondet. Conçues en matériau bioplastique (à base d’huile de ricin), les lunettes Nocle bénéficient du label Origine France garantie. « 500 000 pièces ont été fabriquées sur un an. Ce partenariat a permis la création de presque une centaine d’emplois sur Oyonnax. Notre société et nos sous-traitants ont pu réinvestir dans des nouvelles machines », a déclaré Pierre Bondet, dirigeant du lunetier.

 


De manière générale, la mise en place du 100 % Santé en optique, audioprothèse et dentaire pousse Santéclair à développer des services dans d’autres domaines, notamment l’hospitalisation, la médecine de ville et la médecine douce. « L’année dernière, nous avons annoncé que nous souhaitions être moins centrés sur le prix, être présent sur les notions de qualité et d’opportunité des soins pour que, petit à petit, Santéclair prenne sa place en tant que repère santé des Français. Ça commence à être une réalité », a expliqué Marianne Binst, sa directrice, en donnant la parole aux diverses start-up devenues partenaires de la plateforme : mesdocteurs.com, deuxiemeavis.fr, medicalib.fr, metacoaching.pro et trainme.co. « Nous pensons qu’il est fondamental de travailler avec des acteurs de l’écosystème santé qui permettent de faire évoluer les services que nous pouvons rendre à nos complémentaires santé clientes et aux patients. Nous voulons orienter les Français dans le système de santé qui reste un méandre pour eux, et ce ne sont pas des dispositifs complexes comme le dispositif Buzyn qui vont amener de la clarté ! », a-t-elle ajouté.

 

Nocle Lunettes Santéclair

Des mannequins portant des montures Nocle ont défilé sous la coupole du Printemps à Paris.