23 / 02 / 2020

Publiée depuis le dimanche 9 février sur les réseaux sociaux sous le titre « Opticiens français en colère », une vidéo réalisée par un adhérent de la centrale VDO dénonce les travers du Rac 0, ainsi que la politique des complémentaires santé et des réseaux de soins.

 

Le visage et la voix masqués comme les célèbres Anonymous, assis devant des suites de chiffres rappelant celles du film Matrix, l’opticien s’adresse au « peuple de France » au nom des « opticiens anonymes » représentant « les opticiens français en colère ». Dans un message de soutien à l’ensemble de la filière, il présente le 100 % santé comme le « retour de la lunette Sécu » et met en exergue la baisse corollaire des remboursements des régimes obligatoire et complémentaires, sans baisse des cotisations. Il revient sur les bugs ayant accompagné le lancement de la réforme, pointant du doigt l’entrée en vigueur de la réforme « alors que rien n’est prêt ».

 

L’opticien “anonymous” dénonce également les réseaux de soins, la perte de liberté des porteurs qui en découle, l’agressivité de leurs appels d’offres et les collections de montures qu’ils imposent aux magasins partenaires. Il critique sévèrement le montant du remboursement de la Sécurité sociale, à 9 centimes, sans rapport avec le temps nécessaire aux procédures de prise en charge, et interpelle la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur les importants dysfonctionnements auxquels la profession fait face depuis début janvier, l’avertissant des risques de fermeture de magasins liés aux problèmes de trésorerie que rencontrent beaucoup de points de vente. Enfin, il souligne l’impact négatif de la réforme sur les lunetiers français.

 

« Les mutuelles dictent la loi et le gouvernement laisse faire sans dire un mot », déclare-t-il, en soulignant l’incompatibilité de cette situation avec les valeurs républicaines.  A la fin de sa vidéo, il demande « au président Macron d’entendre (la) détresse » des opticiens et de le recevoir à l’Elysée. Ses requêtes : il lui demande d’obliger les mutuelles à baisser leurs dépenses publicitaires pour faire diminuer le montant de leurs cotisations, l’uniformisation des procédures de tiers payant et la suppression des remboursements différenciés.

 

La centrale VDO, qui a publié la vidéo sur sa page Facebook, explique que, si « la méthode peut sembler étrange, même utopiste », elle « peut aider les opticiens à retrouver un peu de dignité ». Le groupement invite ainsi les opticiens à la partager. Ce « coup de gueule » a déjà été vu ce matin plus de 5 000 fois.