2 / 04 / 2020

Depuis plusieurs semaines, les organisateurs du Mido suivaient de près l’évolution de l’épidémie de coronavirus pour prendre les mesures qui s’imposaient. Ce week-end, la situation a franchi un nouveau cap, au point que le salon milanais a été reporté.

 

Depuis vendredi dernier, le coronavirus a lourdement fait son apparition en Italie. Ce lundi matin, on compte ainsi 4 décès imputables au virus, 165 cas recensés et 11 villes placées à l’isolement.

Face à cette situation, la direction du Mido a pris samedi soir, la décision forte mais nécessaire de reporter la 50ème édition qui devait se dérouler à partir de samedi prochain, 29 février 2020. De nouvelles dates seront communiqués prochainement sur la période fin mai – première quinzaine de juin.

« L’évolution de la crise sanitaire dans notre pays ne nous laisse aucun doute quant au choix déterminant de reporter l’édition 2020 du Mido. Nous avons rapidement défini une nouvelle période de l’année qui réponde aux besoins du secteur lunetier italien et international. Nous sommes conscients que cette décision impliquera la nécessité pour nos opérateurs, exposants, acheteurs, opticiens, journalistes, comme la machine organisationnelle, à commencer par notre personnel, de reprogrammer leur venue. Il s’agit d’un double effort à seulement une semaine du salon, mais nous ne pouvons pas penser aux célébrations de nos 50 ans dans un contexte aussi pesant pour le monde entier, et surtout en ce moment pour notre pays », a expliqué Giovanni Vitaloni, président du Mido.

De nouvelles dates pour l’édition 2020 seront communiquées dans les prochains jours, précise le communiqué, « pour permettre à tous les exposants de reprogrammer leur présence au salon », en fonction des nouvelles dispositions des autorités, de l’évolution de la situation et, bien entendu, des disponibilités de Rho Fiera pour accueillir tous les acteurs de la filière dans de bonnes conditions.