2 / 06 / 2020

Dans un communiqué publié ce 27 mars, le groupe évoque un ralentissement de son activité dû à la pandémie de Covid-19 et déclare manquer de visibilité pour évaluer l’impact de la crise sanitaire.

 

« Au vu de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, les perspectives du groupe pour 2020, publiées le 6 mars 2020, ne sont plus valables », explique EssilorLuxottica, qui prévoyait initialement une croissance de son chiffre d’affaires comprise entre 3 % à 5 % cette année. Si, en janvier et février, le groupe annonce avoir enregistré une croissance solide en ligne avec ses objectifs annuels, il fait état d’une détérioration de son activité en mars, au fur et à mesure du déplacement de l’impact du virus, de la Chine vers l’Europe et vers l’Amérique du Nord.

L’entreprise s’attend à ce que son CA poursuive son ralentissement au 2ème trimestre, avec un impact significatif sur la rentabilité. « A l’heure actuelle, le groupe n’a pas suffisamment de visibilité pour évaluer l’ampleur de l’impact du Covid-19, du fait de la volatilité de la situation », explique son communiqué.

 

Suspension des investissements non essentiels

Essilor a temporairement fermé tous ses sites industriels en France mais la continuité de la production est assurée grâce à son réseau mondial d’usines et de laboratoires interconnectés, dont les sites de production chinois, qui fonctionnent de nouveau normalement et qui ont des réserves de capacité. Le verrier indique également que ses activités de vente en ligne sont en croissance et ne connaissent pas de retard de commandes.

Les usines de Luxottica ont quant à elles « suspendu leur activité en Italie et dans d’autres lieux moins déterminants pour la société, tandis qu’elles sont revenues à leurs niveaux normaux en Chine ». En ce qui concerne l’activité distribution, le lunetier précise que ses points de vente en Europe et en Amérique du Nord se conforment aux mesures de confinement mises en place par les autorités locales, mais les plateformes de vente en ligne continuent de fonctionner mondialement.

 

« EssilorLuxottica et ses deux filiales opérationnelles mettent en œuvre des mesures correctives visant à contrôler les coûts et la trésorerie. Celles-ci incluent la suspension d’investissements non essentiels et l’ajustement des capacités de production globales à la demande actuelle », conclut le communiqué.