3 / 08 / 2020

Un récent sondage mené par OpinionWay pour le Gifo (Groupement des industriels et fabricants de l’optique) montre que, à l’heure du déconfinement, les Français veulent revenir dans vos points de vente pour acheter leurs lunettes correctrices ou solaires, sans modifier le budget prévu.

 

Les résultats de cette enquête mettent en avant la résilience du marché de l’optique, puisque seulement 2 % des sondés déclarent que la crise sanitaire les pousse à renoncer à leur projet d’achat de lunettes. La plupart des Français maintiennent celui-ci, et 3 % déclarent que la situation leur a même donné envie d’acquérir un équipement correcteur. La pandémie n’a pas non plus impacté le volet financier du projet d’achat, puisque 85 % indiquent maintenir leur budget et 4 % ont même prévu de l’augmenter.

 

Pour les solaires, les résultats sont comparables : seuls 2 % ont renoncé à leur projet, 2 % indiquent également que la situation leur a donné envie d’acheter des solaires, 80 % ont l’intention de maintenir leur budget et 3 % ont même prévu de l’augmenter.

 

Par ailleurs, le contexte sanitaire semble peu influencer les intentions relatives au lieu d’achat : seulement 1 porteur 10 préférerait réaliser sur Internet son prochain achat de lunettes correctrices, solaires ou de lentilles et 70 % préfèrent se rendre chez leur opticien habituel. Côté critères de choix, le sondage montre l’intérêt croissant des Français pour les produits fabriqués en France (pour 76 %) et les produits à valeur ajoutée, comme les verres filtrant la lumière bleue (pour 71 %). Les produits premiers prix se positionnent comme le critère le moins important.

 

Enfin, plus d’un tiers des répondants disent vouloir réaliser leur achat de lunettes ou de lentilles « dès que possible ». A noter : plus de trois quarts des porteurs indiquent qu’ils seront plus attentifs qu’avant au respect des règles sanitaires pour choisir un opticien. Pour favoriser leur retour en magasin, ils jugent particulièrement utiles le port du masque par l’opticien, le respect de la distanciation physique et la mise à disposition de protections (masque, gel hydroalcoolique…)

 

*Sondage réalisé en ligne du 5 au 7 mai 2020 auprès d’un échantillon de 1 561 personnes.