4 / 08 / 2020

Une étude du courtier Gerep chiffre l’impact de la pandémie sur la consommation en soins, notamment optiques, évalué poste par poste sur la base d’un panel de 60 000 bénéficiaires.

 

L’analyse a été effectuée dès l’annonce officielle des premiers cas de Covid-19 (soit le 24 janvier 2020) et a été répétée de manière hebdomadaire, de la semaine du 20 janvier à la semaine du 19 avril (soit 13 semaines de données). Sur toute cette période, Gerep a constaté une baisse de 31 % des prestations en santé par rapport à la même période de l’année 2019. Une accentuation a été observée à partir de la semaine de l’annonce du confinement (-65 %). Elle a été suivie par une baisse significative et croissante pendant les semaines du 23 mars, du 30 mars, du 6 avril et du 13 avril (respectivement -77 %, -78 %, – 80% et – 84% des dépenses de santé, soit une baisse moyenne de 80 %).

 

L’impact du confinement a été étudié dans le détail pour les principaux postes, dont l’optique : selon l’enquête du courtier, les remboursements de montures ont baissé de 55 % sur les 13 semaines analysées. En raison de la mise en œuvre du 100 % santé, les montants pris en charge ont chuté dès janvier, avant le confinement (entre -22 % et -43 % selon les semaines, -32 % en moyenne), mais « un décrochage violent est noté dès la semaine du 16 mars », constate Gerep, qui évoque une dégringolade de 90 % à compter de cette date. Selon le courtier, l’optique est le poste le plus impacté : : en effet, les remboursements dentaires ont baissé de 30 % sur la période étudiée, les consultations chez les généralistes de 19,5 % et les consultations chez les spécialistes de 20,5 %.

 

remboursements optiques confinement