27 / 09 / 2020

Le 18 juillet 2020, le géant EssilorLuxottica a annoncé « avoir intenté une action en justice devant le tribunal de grande instance de. Rotterdam en vue d’obtenir des informations de la part de GrandVision ».

 

On le sait, les répercussions de l’épidémie de Covid-19 sont nombreuses. Outre tous les changements dans notre vie quotidienne, elle interfère également sur les décisions prises avant le confinement. Le rachat de GrandVision par EssilorLuxottica, décidé il y a quasiment un an, en est un bon exemple. EssilorLuxottica souhaite « appréhender la façon dont GrandVision a géré la marche de ses affaires pendant la crise du Covid-19 et d’évaluer l’étendue des manquements de GrandVision à ses obligations en vertu du Contrat de Soutien », précise le groupe dans son communiqué. EssilorLuxottica explique que malgré plusieurs demandes, GrandVision n’a pas apporté d’éléments de réponses sur ces différents points, « ce qui ne laisse à EssilorLuxottica d’autre option que celle d’engager des poursuites judiciaires ».

La réponse de GrandVision ne s’est pas faite attendre. Le distributeur a déclaré dans la foulée « n’être pas du tout d’accord » avec les demandes d’EssilorLuxottica et se dit convaincu que celles-ci seront rejetées par la justice. Ce bras de fer ne semble cependant pas pour l’instant mettre en péril le projet d’acquisition du premier par le second, qui fait actuellement l’objet d’une enquête approfondie de la Commission européenne (Bruxelles doit se prononcer le 20 août au plus tard). GrandVision affirme continuer de soutenir ce rachat, avec l’objectif de le concrétiser avant juillet 2021. Le calendrier et/ou les conditions de l’opération pourraient cependant, selon certains analystes, être modifiés par la procédure judiciaire lancée par EssilorLuxottica.

Un nouvel épisode s’ouvre donc dans ce rachat, alors que selon un article paru il y a quelques jours dans le Financial Times, la Commission européenne donnerait son feu vert à la transaction, si EssilorLuxottica se sépare de certains de ses points de vente en Italie, en France et aux Pays-Bas.