22 / 10 / 2020

La plateforme Mimosa Santé « de confiance en bien commun » a été présentée par Jean-Luc Levesque, dirigeant d’Edieyes, lors de la dernière Journée du Snof (Syndicat national des ophtalmologistes de France), organisée le 12 septembre à Paris.

 

Mimosa Santé, conçu par Edieyes, se positionne comme un écosystème complet de santé visuelle qui représente avant tout « l’accordage enfin possible » entre les 3 “O”, au service du patient. Le système permet en effet un suivi digital, automatisé et fluide des e-prescriptions (ordonnances initiales et comptes-rendus de réfraction pour le renouvellement des équipements optiques). Chaque ordonnance de lunettes ou de lentilles dispose d’une référence Mimosa Santé unique qui permet de la suivre en intégralité, du diagnostic au financement. Pour un accès facilité au suivi de chaque ordonnance, un QRCode est généré pour chaque référence et permet d’accéder à un suivi clair et détaillé sur son smartphone. La solution assure aussi, en amont du DMP, la transmission de messages sécurisés entre les différents professionnels de la vision, une fonction particulièrement utile face à des ophtalmologistes souvent débordés et peu joignables.

Cette plateforme référence en outre les nouvelles lentilles avec les fiches produits issues du référentiel des laboratoires. Quand une référence arrive dans un catalogue, les professionnels utilisateurs de la solution reçoivent une notification. Ce fichier, régulièrement mis à jour, prend aussi en compte les références qui sortent des catalogues. Ce support est adaptable à la catégorie verres pour enfant.

 

Mimosa Santé intègre chaque maillon de la chaîne, du prescripteur à l’Ocam

Mimosa Santé est conçu pour être mis en œuvre de façon fluide du côté des éditeurs de logiciels, du point de vente, et être déversé à terme dans le DMP, quand celui-ci sera pleinement opérationnel. Le dispositif intègre des ressources humaines et techniques dédiées à chaque scénario d’échange (fiches produits, ordonnances, comptes-rendus de réfraction, messagerie et notifications). Jean-Luc Levesque cite un exemple concret et fréquent : « Si l’opticien reçoit un porteur qui ‘sort des clous’, il avertit le prescripteur via Mimosa Santé. L’ophtalmologiste verra alors une notification s’afficher sur son écran, qui le prévient que son patient n’a pas pu faire renouveler son équipement optique pour telle ou telle raison. » Le système inclue également les Ocam et les réseaux de soins, en leur permettant d’obtenir dans un très bref délai les informations nécessaires aux prises en charge, sans besoin de contacter le magasin par téléphone ou e-mail.

Cette solution respecte tous les impératifs légaux et réglementaires, qu’il s’agisse de la transmission des données de santé mais aussi le cadre de la e-prescription (identification forte du prescripteur, garantie de l’intégrité du document, gestion des flux précise respectant le cadre légal et déontologique, etc.).

Mimosa Santé a fait l’objet de tests concluants dans la région des Hauts de France. Les développements relatifs aux e-prescriptions sont achevés et les systèmes de notification pour les comptes-rendus de réfraction et la messagerie sécurisée sont en cours de finalisation. Sa vocation est d’être déployé à brève échéance sur le territoire national.

 

Mimosa santé Levesque Bour Snof

Jean-Luc Levesque, PDG d’Edieyes, la société conceptrice de Mimosa Santé, avec Thierry Bour, président du Snof, le 12 septembre à Paris.