22 / 10 / 2020

Suite à la prise de position de la Cnil sur les informations devant être transmises aux complémentaires santé pour la prise en charge des équipements optiques, les organisations professionnelles et les fédérations d’assureurs cherchent un terrain d’entente… mais peinent à le trouver.

 

Dans un communiqué commun, la Fnof (Fédération nationale des opticiens de France) et le Rof (Rassemblement des opticiens de France) font savoir qu’aucun accord n’a pour l’instant été trouvé avec les Ocam en ce qui concerne les échanges de données personnelles de santé. « Jeudi 1er octobre, les fédérations d’assureurs (FNMF, FFA et CTIP) nous ont adressé une proposition concernant les données strictement nécessaires devant être échangées entre opticiens et complémentaires santé lors du cycle global de prise en charge d’un assuré. Cette proposition, en l’état, n’est pas recevable compte tenu des obligations légales qui réglementent la transmission des données personnelles de santé », expliquent les deux syndicats.

 

Une prochaine réunion devrait se tenir le 15 octobre prochain. Dans cette perspective, la Fnof et le Rof ont envoyé une contre-proposition aux trois fédérations de complémentaires santé. Ils espèrent aboutir très rapidement à un accord équilibré leur permettant d’obtenir l’aval de la Cnil.