29 / 11 / 2020

L’édition 2020 du Silmo peut se résumer en un mot : réactivité. La réactivité des organisateurs qui ont dû faire face jour après jour à la réalité sanitaire et aux dispositions gouvernementales. Comme prévu, cette version Hors Les Murs a pu avoir lieu à Paris, Bordeaux et Rennes, mais « l’actualité sanitaire récente n’a finalement pas permis de tenir la dernière date à Lyon ».

 

Pour parler chiffres, les 75 exposants (lunetiers, verriers, fabricants de matériel, etc.) ont rencontré plus de 2 000 visiteurs. Un chiffre important compte tenu de la situation, mais ce Silmo marquait avant tout pour beaucoup un signe fort de retrouvailles et de reprise, malgré le climat dû à la pandémie. Les organisateurs ont visiblement eux aussi été conquis par cette proximité et ces rencontres en petits comités puisqu’ils annoncent que « le Silmo va étendre ses propositions d’événements et d’espaces de valorisation vers d’autres marchés, ajoutant ainsi une nouvelle offre à la Silmo Family. Silmo est d’évidence un générateur de business mais il est plus que jamais un média accélérateur des échanges, des rencontres et des découvertes au croisement de l’innovation, de la création, de l’information et de la tendance, au service des professionnels de l’optique-lunetterie ».

 

Malgré tout, la cérémonie des Silmo d’Or a également pu avoir lieu. Les visiteurs ont pu découvrir une version du Silmo Next entièrement digitalisée. Enfin, si la Silmo Academy n’a pas pu avoir lieu pour des raisons évidentes, la bourse d’étude de 10 000 euros a tout de même été remise au Dr Angelo Arleo, de l’Institut de la Vision, pour son projet : « Rôle de l’intégration visuo-podale dans l’orientation spatiale et la mobilité au cours du vieillissement ».

Les organisateurs donnent rendez-vous en octobre 2021 à Paris-Nord Villepinte pour une nouvelle édition du Silmo, mais annoncent « des actions au long de l’année pour garder le contact et soutenir la filière optique-lunetterie ».