25 / 11 / 2020

L’arrivée de Marc Simoncini dans notre secteur en 2011 avait fait grand bruit. Avec un investissement de départ de 7,5 millions d’euros, l’entrepreneur promettait avec son nouveau groupe de « diviser par deux la facture d’optique des Français ». Neuf ans plus tard, Sensee arrête son activité.

 

L’e-commerce devait révolutionner tous les secteurs d’activité. En ce qui concerne l’optique, cela semble plus compliqué. Au fil des années, Sensee s’est éloigné de sa nature initiale de pure player de l’optique. En 2015, Sensee devient une marque et une enseigne de magasins d’optique. En 2017, l’entreprise lançait une grande campagne de communication qui prenait à contre-pied les offres des enseignes d’optique « classiques ». La même année, Sensee signait un partenariat avec la Fnac pour créer des corners de lunettes dans deux magasins Fnac (Vélizy et Bordeaux) et dévoilait en parallèle une collection à 18 euros verres inclus. Finalement, au début de cette année, Acuitis faisait l’acquisition du groupe Sensee (comprenant les sites de Sensee.com et lentillesmoinscheres.com), après le rachat de Direct Optic en 2018. Selon son président Jonathan Abittan, cette opération faisait alors du groupe Acuitis « le leader du e-commerce en optique en France. Grâce à notre réseau de 280 magasins Acuitis et Direct Optic, nous sommes en ordre de marche pour proposer à nos 950 000 clients toujours plus de services et d’alternatives dans leur parcours d’achat ».

Acuitis a finalement décidé d’arrêter l’aventure Sensee. Un message sobre sur la page d’accueil du site annonce qu’« après plusieurs années, la fabrication de lunettes Sensee s’arrête… Le site ainsi que les boutiques ferment leur porte ». Les internautes à la recherche de lentilles sont invités à se rendre sur lentillesmoinscheres.com et ceux qui ont besoin de lunettes à se rendre sur Direct Optic.